La magie de la gratitude

Connaissez-vous le pouvoir du merci ? Il est encore plus puissant que le bouclier de Captain America, la baguette de Harry Potter ou le lasso de Wonder Woman (je suis allée voir le film, il faut que je vous en parle dans un prochain billet!!!!).

Je vois d’ici les sceptiques sourire en coin et penser très fort : « Ah bon ? Dire merci c’est avoir des supers-pouvoirs ? » Ben oui, c’est un pouvoir pas loin de celui du génie d’Aladdin sauf que vous avez droit à plus de 3 voeux : vous pouvez l’utiliser tous les jours. Voici comment fonctionne la magie de la gratitude.

Etre reconnaissant, c’est accepter de nous concentrer sur le côté positif des choses qui nous arrivent au lieu de ressasser nos malheurs en pensant à tout ce que nous n’avons pas, que nous ne sommes pas etc. Pourquoi ? Parce que l’inverse est très dangereux et c’est un danger auquel nous nous exposons quotidiennement, très souvent par ignorance. Les anglo-saxons disent ceci : « everything we focus on, we recreate« , ce qui veut dire que tout ce sur quoi nous nous concentrons, nous finissons par le recréer. Tout ce à quoi nous accordons de l’importance, nous le créons. Tout ce sur quoi notre attention est fixée, nous le créons. Voici donc la première formule magique à retenir : Concentration = création.

Avez-vous déjà fixé un objet pendant de longues minutes sans y penser ? Que se passe t-il au moment où vous relevez la tête et déplacez votre regard ailleurs ? Vous voyez l’ombre de cet objet pendant quelques instants. La vie fonctionne de la même manière. Tout ce dans quoi nous mettons notre énergie, nos pensées, les choses dont nous parlons le plus au quotidien finissent par se reproduire… dans notre quotidien. Ah ah ! Imaginons un instant une personne qui, dès le réveil, se plaint de la météo, d’être trop grosse, de n’avoir rien à se mettre (alors qu’il y a certainement des tas de vêtements dans sa penderie), de ses enfants qui sont toujours en retard le matin etc. Devinez ce qui va se reproduire ? Toutes ses pensées et paroles vont fonctionner comme des incantations ou des prophéties et se reproduire dans la journée, le lendemain, dans un mois, un an… Pourquoi ? Parce qu’en y pensant et en les formulant, comme un aimant, elle les a attiré à elle. Plus elle y pense, plus elle ressasse ses malheurs, combien son mari est con, sa femme est dépensière, ses enfants sont turbulents, son patron est sadique, plus l’aimant de la vie est puissant et plus il attire et augmente la connerie, l’envie de dépenser, la turbulence et le sadisme de toutes ces personnes. Comme un boomerang, tout ce que vous avez dit et tout ce à quoi vous avez pensé est parti dans l’univers pour revenir vers vous encore plus fort. Ca fait mal hein ! Deuxième leçon.

Imaginons maintenant que vous fassiez l’inverse, qu’au lieu de vous plaindre, vous passiez de longues minutes/heures dans vos journées à penser positif et à parler positif ? Au réveil, vous êtes reconnaissant(e) pour cette nouvelle journée qui s’offre à vous, pour cette occasion d’aller encore plus de l’avant dans vos projets. Devant votre miroir, vous appréciez votre corps parce que c’est votre lieu de vie. A l’heure du petit-déjeuner, vous regardez vos enfants courir dans tous les sens et pensez au bonheur que nous avez d’avoir de la vie autour de vous alors qu’une autre personne aurait aimé avoir des enfants, en a peut-être eu un jour mais en a perdu la garde ou les a perdu au cours d’un événement tragique… Et pendant que vous vous rendez à votre travail, pensez à la chance que vous avez d’avoir un travail quand au même moment, une mère/un père se bat quelque part pour en trouver depuis des mois afin de pouvoir nourrir ses enfants…A force de regarder les choses sous un prisme positif (ce que l’on possède déjà), on reproduit encore plus de choses positives autour de soi comme un aimant. C’est la loi de l’attraction dont vous avez déjà souvent entendu parler. Leçon numéro trois.

La vie fonctionne exactement comme vous lorsque vous offrez quelque chose à quelqu’un : si au lieu de dire « merci » elle rechigne et trouve que ce n’est pas assez, que ci, que ça en râlant, vous n’aurez plus envie de lui donner quoi que ce soit et avec le temps, vous ne lui offrirez plus rien. Imaginez maintenant que vous fassiez un cadeau à quelqu’un, à un enfant par exemple et qu’en l’ouvrant ses yeux brillent de joie, qu’il vous saute au cou, danse la macaréna tellement il est heureux, vous dise mille fois merci… Qu’est ce que ça vous donne envie de faire ? De lui offrir encore plus de choses, plus souvent ! La gratitude attire l’abondance. Il est là tout le pouvoir du mot merci. Dernière leçon.

Je vous invite maintenant à faire une liste de 10 choses/personnes/épisodes/événements de votre vie pour lesquels vous êtes reconnaissant. Lisez-la et répétez-la une ou deux fois par jour. Avec le temps, essayez de faire grandir cette liste en pensant à plus de raisons encore d’être reconnaissant. Moi je suis reconnaissante à la vie pour tant de choses, tant de choses et parmi elles, il y a vous qui venez ici sur ce blog. Je vous remercie pour votre soutien, pour vos petits mots, pour vos commentaires et vos messages. Ils m’aident à avancer, à m’améliorer, à me challenger et à vivre de plus en plus de mon blog. Merci pour tout !

Maintenant vous savez que vous avez un pouvoir : vous détenez la formule magique de la gratitude. Soyez reconnaissant pour les petites et les grandes choses de votre quotidien en disant merci à vos proches, à vos collègues, à la vie, à l’univers, au grand bonhomme là-haut. Aussi souvent que possible, dites-leurs merci pour tout ce qu’ils vous apportent et regardez ce qui va se passer…

Much love. SD.

Robe/Dress : Sarayaa Fashion 

Chaussures/Shoes  : Louis Vuitton

Sac/Bag : H&M

Photos : Sasha K

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+Pin on PinterestEmail to someone

C’est un Mis Wude ?

Il y a deux jours, j’ai été invitée à un petit-déjeuner professionnel à 8h30, c’est à dire trop tôt pour avoir le temps de préparer les enfants, me maquiller et coiffer mon afro (que j’ai caché dans un foulard). Avec mes allergies au pollen en prime, j’avais les yeux bouffis qui me grattaient au point qu’un crayon sur le ras des cils aurait fini en eye-liner rock-and-roll. J’étais donc en mode « au natural », tassée au fond de ma chaise quand j’ai entendu un homme me dire : « C’est un Mis Wude ? » Au départ, je n’ai pas très bien saisi pensant à un plan drague. Je l’ai regardé sans rien dire (technique de feu pour repousser un dragueur ah ah). Il a insisté, souri et demandé de nouveau : « C’est un Mis Wude votre sac n’est-ce pas ?« 

Et là, je lui ai rendu son sourire. Il ne draguait pas. J’avais juste un connaisseur en face de moi qui avait reconnu la marque de mon sac. Rarissime surtout lorsque c’est une marque afro mais cela m’a fait tellement de bien que j’en suis sortie de ma coquille, en oubliant même mes yeux rougis par les allergies.

Oui, mon sac est un Mis Wude, une marque de chaussures, sacs et bijoux en bronze, tissu et cuir made in Senegal avec passion et exigeance. Je l’ai découverte il y a quelques mois à Toulouse à l’occasion de l’événement « Elles ont osé » auquel j’avais été invitée par Ayokah Events. J’en suis revenue avec ce très beau sac que je regrette de ne pas avoir porté plutôt sur le blog tellement il est beau.

Pour reconnaître vous aussi un Mis Wude, retenez l’enchevêtrement de cuir et de tissus. Si vous en voyez quelque part sur un sac, il s’agit certainement d’un Mis Wude. Je vous invite à visiter le shop en ligne, allez sur la page bijoux : vous m’en direz des nouvelles.

Bonne journée mes beautés !

Top : Claudie Pierlot

Pantalon/Pants : Natacha Baco

Chaussures/Shoes  : Christian Louboutin

Sac/Bag : Mis Wude

Photos : Sasha K

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+Pin on PinterestEmail to someone

Chic en turban

Vous savez combien je suis fan d’un bel imprimé ! Lorsqu’en plus, il se retrouve sur une robe aussi joliment pensée et coupée, comment résister ? Cette robe Sarayaa Fashion est ce que j’appelle un bel investissement car c’est le genre de pièces que je pourrais porter à tellement d’occasions avec des accessoires différents : une veste noire, un perfecto en cuir, une chemise blanche, des chaussures plates, des chaussures à talons etc. Bref, les possibilités sont infinies et dépendront bien sûr de vos goûts (et couleurs) qui ne se discutent pas.

Pour ce look , j’ai opté pour un turban que j’ai acheté sur un marché près de chez moi à 1 euro. Oui, 1 euro mais qu’est-ce qu’il est chic n’est pas ? Ne m’en demandez pas la marque, il n’y en pas sur l’étiquette mais si vous avez très envie d’enturbanner vos looks, je vous recommande de visiter la boutique Indira de Paris. Thank me later !

Allez, bon début de semaine mes beautés. Soyez beaux, soyez brillants. Toujours.

Robe/Dress : Sarayaa Fashion 

Chaussures/Shoes  : Christian Louboutin

Sac/Bag : Celine

Photos : Sasha K

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+Pin on PinterestEmail to someone

En route la Natural Hair Academy !

Ca y est ! Nous sommes au D Day de la Natural Hair Academy, la messe des cheveux afros à Paris. Je vais m’y rendre pour la toute première fois (quelle honte !!!) ce matin pour découvrir des marques de produits capillaires, dégoter des conseils pour prendre encore mieux soin de mes cheveux auprès des panelistes dans les différents ateliers et bien entendu, pour rencontrer quelques unes de vous avec plaisir.

En une journée de NHA, vous saurez tout, tout sur les cheveux naturels, il n’y qu’à regarder le calibre des invités et le programme ici. Quelques unes des plus grandes youtubeuses et blogueuses noires y seront, sans oublier les américaines qui font toujours un tabac chaque année avec leurs secrets de beauté tout droit sortis d’un clip de Beyoncé. La NHA organise également de nombreuses conférences tout au long de la journée et parmi les invitées de marque cette année, il y a l’iconique Angela Davis, la journaliste Rokhaya Diallo, la chanteuse Imany ou encore l’ancienne miss France Flora Coquerel.

Et comme on ne peut pas penser à la beauté sans la mode, vous trouverez à la NHA des stands de marques de vêtements. C’est le cas de Sarayaa Fashion dont je porte un top ici. Sarayaa est une marque sénégalaise que j’ai déjà eu le plaisir de vous faire découvrir sur le blog il y a un an. Si vous craquez pour ce top, vous saurez donc où le trouvez aujourd’hui.

Bonne NHA à toutes. Au plaisir de vous y croiser.

Top : Sarayaa Fashion 

Pantalon/ Pants : 123 Paris

Chaussures/Shoes  : Manolo Blanhik

Choker : Valeri Christina

Photos : Sasha K

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+Pin on PinterestEmail to someone

Petites confidences…

Comme la tentation est grande d’aller pleurer sur la première épaule venue et de confier à une oreille attentive nos petits et grands malheurs… Normal, cela fait du bien de pouvoir « se vider ». C’est même une drogue pour certains de parler de leurs misères à tout va. Il y a toutefois un revers de la médaille, voire deux, même trois.

Primo : A force de passer son temps à parler de ses galères à son entourage, on devient de mauvaise compagnie et les gens finissent par nous éviter. C’est d’autant plus pénible pour la personne qui nous écoute qu’elle-même en a parfois gros sur le coeur et tout à notre malheur, est-ce qu’on prend seulement la peine de lui demander comment elle va ? Pas sûr.

Secundo : Ce que l’on pense influence ce que l’on ressent, influence les paroles qui sortiront de notre bouche et influence enfin les actes que nous allons poser par la suite. Ces paroles deviennent des prophéties et se matérialisent dans notre vie à court, moyen ou long terme. C’est la loi de l’attraction. A force de penser aux malheurs, à force de parler de nos malheurs, devinez quoi ? Nous les attirons à nous comme un aimant puissant et bam ! Ils deviennent encore plus réels et nombreux. Pensez plutôt positif, c’est un exercice difficile mais avec de l’entrainement, ça devient une habitude. Hier par ex, mon fils aîné, qui est à la recherche de son stage ruminait devant son ordinateur en se plaignant de ne rien trouver depuis des semaines et que tout est trop nul et bla bla. Je lui ai recommandé de plutôt se répéter comme une chanson : « Je vais me trouver un super stage en informatique, dans une super boite où j’apprendrais des tas de trucs avec un super tuteur etc« . Ce genre de choses.  Au bout de quelques coups de fils et emails, il doit envoyer un CV à la Poste, à une boîte au Sénégal et à une amie d’enfance à moi aux USA. CQFD : Pensées positives => paroles positive => actions positives => Résultats positifs baby ! On parle moins de nos malheurs et on prédit plus de supers choses que l’on aimerait voir nous arriver. Et bien entendu, on ne se contente pas de les rêver ou de les répéter, on agit également.  Et c’est plus facile avec un bon mental.

Tertio et ce sera la raison la plus importante à retenir : votre misère est source de divertissement pour certaines personnes à qui vous vous confiez. Vous ne le savez peut-être pas mais parmi ces pseudo oreilles attentives, il y a des des personnes qui se réjouissent de votre malheur et qui se sentent mieux parce que vous n’allez pas bien. Arrêtez donc de pleurer sur la première épaule venue. A qui se confier dans ce cas ? A ceux qui n’hésitent pas non plus à vous raconter des trucs tellement « accablants » sur eux que vous ne pouvez qu’avoir confiance car  ils n’ont pas peur de se mettre à nu ni d’être vulnérable en retour.

Un dernier conseil : la prière. Quel que soit vos croyances, prier est un acte solitaire où l’on s’en remet à une force supérieure à qui on parle et on peut être sûr d’une chose : elle n’ira répéter à personne tout ce que nous lui confions. Jamais.

Much love. SD.

Top et jupe / Top and skirt : Doukass Mode

Pantalon / Pants : 123 Paris

Chaussures / Shoes  : Christian Louboutin

Photos : Andreus Fox

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+Pin on PinterestEmail to someone