Archives du mot-clé Zara

Bientôt mon anniversaire…

Alors que mon anniversaire approche à grands pas, je me suis demandé comment je le fêterai. Ai-je d’ailleurs envie de le fêter ? Je ne sais pas. Si j’avais le choix, je resterais au lit avec deux ou trois bons livres, des fruits, de l’eau, mon téléphone et mes lunettes. Mais les enfants vont me tomber dessus à peine levés avec leurs petits cadeaux et autres dessins et bisous baveux. Donc on oublie cette option.

Dans le meilleur des mondes, j’irais passer la journée dans un spa/salon de coiffure avant qu’une voiture ne vienne me chercher pour aller à un concert de Michael Jackson/Whitney Houston pour finir ma soirée dans un resto ouvert tard le soir avec un orchestre de salsa cubaine et de bons Mojitos. Mais on sait tous que Michael et Whitney ne sont plus de ce monde, ce qui change tout !

Tout cela est  bien la preuve que je vieillis et me « mémérise » mais ces plans pépères ne sont rien devant mon envie de me rendre dans mon village au nord du Gabon pour y manger les plats de mon enfance, respirer l’air frais de la forêt, parler dans ma langue maternelle non stop et juste vivre l’instant présent entourée par les visages tant aimés de ma petite tante Nanou et mon oncle Steeve. J’irai aux champs déterrer du manioc, à la rivière pêcher avec les filles du village, à l’usine de vin de maïs avec ma grand-tante Tika Ntsama pour produire mon propre vin et ferai les photos les plus dingues pour le blog habillée en Imane Ayissi au bord du fleuve Mengomo qui passe tout près de la maison de ma grand-mère. J’en profiterai pour m’occuper de sa tombe et de celle de mon grand-père.  Mais nous savons tous que cela ne risque pas d’arriver tout de suite.

Peu importe !  On va célébrer ma naissance d’une manière ou d’une autre parce que fêter une année de plus n’est pas donné à tout le monde. Merci la vie.

Veste/ Jacket : Barbara Bui

Top : Zara

Pants : 123 Paris

Photos : One Snap View

Ma minute auto-promo !

Bonjour la famille !

J’attaque cette nouvelle semaine comme une guerrière avec le coeur léger car hier soir, Baby number one m’a appris qu’il passait en deuxième année. La joie, la joie, la joie de la Maman !!!!!!! Il a travaillé tellement dur toute cette année, passant de nombreuses nuits blanches à son école à coder, programmer non stop pour pouvoir rendre ses projets à temps. C’est un immense soulagement pour lui comme pour moi (surtout quand on sait ce que cette école me coûte). Dans quelques jours, il partira au Sénégal pour y effectuer son stage pendant deux mois dans une société informatique. Dire que je suis fière de lui serait un euphémisme…

Et comme un bonheur n’arrive jamais seul,  baby number two passe en première avec mention spéciale de ses profs. Il est en stage dans une restaurant gastronomique à la Porte d’Auteuil et aurait dû terminer son stage cette semaine mais son tuteur lui a proposé de le prolonger tellement il est doué (et a besoin de lui) pour le laisser partir à la fin du mois de juillet. Le petit est ravi, se prend déjà pour un grand chef et a des projets plein la tête comme aller travailler en hiver à Courchevel quand il aura 18 ans et ce n’est pas moi qui vais le freiner. #GoMonFils !

Baby number 3 passe également en CM2 avec les félicitations de la directrice et de la maîtresse et bien entendu, Paloma ma première de la classe éternelle va en CM1 les doigts dans le nez !

Je suis très fière de mes enfants et pas peu fière de moi-même. Je crois que je mérite d’aller faire les soldes sans scrupules pour me récompenser pour tous ces réveils matinaux à confondre le jus d’orange avec le lait dans le bol de céréales, à lacer des chaussures, chercher les chaussettes, brosser les cheveux et les soirées devoirs, bain, les caprices au moment du coucher et à faire la police pour débusquer les Nintendo DS et autres tablettes cachées sous les couettes le soir. #VisMaVieDeDaronne

Big up à toutes les mamans (et les papas) qui font le job. Nous pouvons êtes fiers de nous sans complexes. Perso, je m’auto-applaudis ce matin pour ces 20 ans de maternité durant lesquelles j’ai toujours veillé à faire de mon mieux pour élever des hommes et des femmes qui seront utiles demain au monde dans lequel nous vivons : mes chers enfants. Ce n’est pas toujours facile mais il n’y a rien, absolument rien de plus gratifiant. Vous pensez que j’exagère ? Ecoutez le discours d’adieu de Barack Obama. Il se dit fier d’avoir accompli des tas de choses en temps que Président des Etats-Unis mais rien n’est comparable au fait d’avoir mis au monde et élevé ses deux filles Sasha et Malia. #TeamParentsFiers !!!! En même temps, vous me verriez criez sur mes enfants quand la maison est en pagaille ou quand ils ont fait une énorme bêtise, vous seriez morts de rire quand je leurs sors : « Vous voulez me tuer c’est ça ? Hein ?!! Vous allez voir quand je vais mourir dans cette maison! » Qui se reconnaît ? Ah ah !!

Allez bon début de semaine à tous ! N’oubliez pas de vous féliciter pour vos petites et grandes victoires et de dire à vos enfants que vous êtes fiers d’eux. C’est tellement bon pour notre moral à tous.

Much love. SD.

Top : Zara

Denim : Defshop

Photos : One Snap View

Proud Mama

Bonjour les beautés de moi !

Hier mon baby number 1 a eu 20 ans. Pouvez-vous le croire ?  20 ans ! En attendant ce week-end durant lequel il aura le droit d’organiser une soirée avec ses amis à la maison (sous l’oeil attentif de maman qui sera planquée dans la chambre quand même), nous sommes allés au resto avec le reste de la smala et chacun devait raconter son meilleur souvenir de Bryan.

J’en ai tellement que je vais aller au plus lointain : ce moment où j’ai fait sa connaissance. J’étais souffrante, nauséeuse et surtout j’étais enceinte de 2 mois et demi mais je n’en savais rien.

Ma mère, qui, comme toutes les mères, avait flairé le truc m’a sommé de m’habiller pour aller « à l’hôpital » mais à ma grande surprise, ce n’est pas aux urgences de l’hôpital général que nous nous sommes rendues mais dans une clinique (5 Palmiers pour ceux qui connaissent Libreville). Lorsque le médecin a appelé mon nom, j’ai été surprise en entrant dans son bureau de voir « Gynécologue-Obstétricien » inscrit sur la porte étant donné que je m’attendais à être soignée d’un paludisme. Et là, je me suis dit : « J’ai un cancer de l’utérus, je vais mourir » sans trop savoir pourquoi je pensais à ce cancer en particulier.

Je n’avais jamais, jamais été chez le gynécologue de ma vie tout comme je n’avais jamais parlé de ces choses avec ma mère. Imaginez alors quand le gynécologue commence à poser des questions sur ce qui m’emmène (je réponds que j’ai le vertige et que j’ai vomi), qu’il me propose de m’examiner dans la pièce d’à côté, que ma mère se lève en même temps et se perche au dessus de moi (qui suis déjà fort très embarrassée de devoir me déshabiller devant un homme devant ma mère en plus !!!).

Bref, quand il m’a passé du gel puis la sonde de l’échographie sur le ventre, je m’attendais à ce qu’il me dise en pointant l’écran : « Vous voyez, elle est là votre tumeur » mais à la place, j’ai vu non pas un embryon ressemblant à un têtard mais un bébé, un vrai, avec deux bras, deux jambes et une tête un peu grosse encore mais une jolie tête quand même.  Puis, subitement, le bébé a levé un bras et le gynécologue a dit : « Regardez, il dit coucou Maman« . J’ai souri, fondu de bonheur et répondu « coucou mon bébé !!« . Voilà, mon premier souvenir de mon Bryan…

Joyeux anniversaire fils. Tout ça ne nous rajeunit pas, ah ah !

Top : Zara

Escarpins/Shoes  : Gucci

Jupe/Skirt  : Mansaya

Photos : Andreus Fox

Comment se passent mes shootings

Si vous êtes abonné à mon compte Instagram et suivez mes Insta-stories, vous avez dû voir une certaine jeune fille appelée Paloma jurer ses grands dieux qu’elle allait dorénavant prendre mes photos sur le blog contre un peu d’argent de poche. La miss s’est même entrainée à faire des mises au point et lorsque nous sommes arrivés au jardin des Tuileries pour le shooting, Madame a disparu, préférant jouer à la corde à sauter et au foot avec son frère au lieu de faire les photos promises à sa mère. Tchreeeuuuu !!!! C’est pas comme ça ma fille, le travail c’est le travail !

Heureusement pour moi, Baby number 2 était là comme toujours. Au lieu de se contenter de shooter mon look, il s’est offert la liberté de capturer tous ces petits moments où les enfants ne sont jamais bien loin.

– « Comme ça on verra comme se passent vraiment tes shootings Maman ».

Voilà, maintenant vous savez. Il y a du soleil, des changements de vêtements derrière les bosquets ou dans les toilettes des cafés alentours, des ballons de foot que je me prends parfois sur la tête, des petits loups qui trouvent que l’endroit le plus chouette pour jouer c’est à 2 mètres de maman, une maman qui justement essaie de rester concentrée tout en surveillant du coin de l’oeil ses poussins et toujours beaucoup, beaucoup de câlins.

Denim : Defshop

Escarpins  : Gucci

Manteau  : Tim Création 

Photos : Andreus Fox

Organiser sa vie autrement…

3

Hello blog,

j’ai voulu partager avec vous quelques « conseils de Scheena » qui me sont venus à l’esprit après deux jours de travail avec une nouvelle cliente. Elle lance une marque d’accessoires et comme à chaque fois, je suis hyper emballée par le projet comme si c’était le mien. Tellement que lorsque nous nous sommes assises pour coucher les objectifs de la marque sur papier, elle m’a avoué avoir un peu peur car je voyais peut-être trop grand et qu’elle n’était pas sûre d’y croire assez elle-même. Continue reading >