Archives du mot-clé Vlisco

Hello monday !

Où sont mes conquérantes préférées ? Sur ce blog en train de lire ce billet je l’espère. Une nouvelle semaine débute et avec elle cette certitude : ce que nous n’avons pas pu accomplir la semaine dernière peut l’être durant celle-ci. Du moins, peut-on s’y atteler, un peu, beaucoup, passionnément.

J’ai pour habitude de me fixer trois objectifs professionnels et personnels chaque nouvelle semaine. En début, milieu et fin de semaine, je fais le point avec moi-même pour savor où j’en suis. Ainsi, lorsque le week-end vient, j’ai plus ou moins le sentiment de devoir accompli si j’ai atteint tout ou partie de ces objectifs. Et c’est ainsi que je recommence chaque semaine du bon pied même si mes bonnes intentions sont très souvent éprouvées par la sempiternelle recherche d’un chouchou pour coiffer ma fille le matin quand je ne suis pas moi-même en train de chercher sous mon lit une pince à cheveux pour tenir mon chignon (alors que j’en ai certainement acheter un lot quelques jours auparavant).

Bon début de semaine mes beautés. En ballerines, baskets ou escarpins, bien coiffée ou non, on va conquérir le monde !

Manteau/Coat : 123 Paris

Jupe/Skirt : Vlisco tailored by  Natacha Baco 

Chaussures/Shoes  : Christian Louboutin

Photos : Andreus Fox

Welcoming 2018 in Vlisco

Oh 2017, what a year ! You have been full of surprises, good and bad but, hey, that’s life right ? As we are about to enter this new year, I’d like to look back and be thankful for so many things. So many things… Let’s see what the new year has for all of us. 

Happy new year my loves and thank you for your constant support ! What a better way to welcome the new year than wearing this amazing outfit that I imagined for Vlisco.

Maintenant que 2017 nous dit au revoir, sommes-nous prêts à tourner la page de cette année ? Moi oui ! Comme toujours, j’avancerai le coeur plein de gratitude pour tout ce que l’année qui vient de s’écouler m’a apporté : les leçons apprises, les personnes rencontrées, les opportunités, le bon, le moins bon, le mal. Je prends tout, tout, tout !

Cette année a aussi été celle de belles collaborations professionnelles et Vlisco en a fait partie. Vous savez mon amour du pagne, alors quand la marque m’a proposé de créer des looks qui me ressemblent dans leurs plus belles étoffes, j’ai hurlé intérieurement : « say no more » ! Et alors que dans quelques mois ma petite soeur va dire oui à son amoureux de toujours, je sais déjà ce que je vais porter : cette robe tellement chic, élégante et appropriée pour la grande soeur/presque mère de la mariée que je suis. Je l’ai imaginée et fait coudre par un tailleur déniché à Paris et entre nous, le résultat est digne d’une campagne Vlisco, n’est-ce pas ? Ah ah ah !!!

Vivement 2018 !

Vivement ce mariage !

Vivement des collaborations toutes aussi belles !

Et vivement toutes les belles autres occasions que cette année va mettre sur mon chemin.

Tous mes voeux les meilleurs mes beautés !

Dress/Robe sur mesure. Vous aimez ce tissu, vous pouvez l’acheter ici => Vlisco

Shoes/Escarpins : Christian Louboutin

Letter to Mema…

A M’ma,

Comment vas-tu ? Bien, je le sais. Je n’ai aucun doute là dessus.

J’ai rêvé de toi il y a quelques jours mais ça, tu dois le savoir. En me réveillant, j’ai gribouillé mon rêve quelque part mais je n’arrive à retrouver mes notes depuis. Tout ce dont je me souviens, c’est que tu semblais en colère contre moi, ce qui ne te ressemble pas beaucoup.

Tu sais, en triant les photos de cette robe que je me suis fait coudre ici à Paris, je me suis rappelée de la première fois où je suis allée chez un tailleur.

C’était avec toi.

À Akombang.

De l’autre côté de la frontière.

Au Cameroun.

T’en souviens-tu ? Moi parfaitement. J’avais 7 ou 8 ans. Tu m’as fait coudre un mini Caba ngondo dans un pagne avec un imprimé violet. Je me souviens parfaitement des volants sur les manches, des petits oiseaux qu’il y avait sur le tissu. Nous sommes allées faire les courses le temps que le tailleur travaille et quelques heures après, ma robe était prête. Chaque été quand je venais te voir, j’avais droit au même rituel et à un nouvelle robe à Akombang. Je me souviens que je ne les portais pas pour de grandes occasions; tu me les faisais enfiler par dessus un jogging pour t’accompagner aux champs, mon petit panier au dos. Je me souviens qu’au retour, tu gardais pour toi le poids du bois, des tubercules de manioc, du régime de bananes, des ananas, des interminables cannes à sucre, ne laissant dans mon panier que quelques légumes pour ne pas me scier les épaules. A M’ma…

De toi, il me reste tant de souvenirs qu’il me faudrait une vie entière pour les raconter. Il me reste aussi tes robes en pagne. Beaucoup de robes en pagne. Je les porte non plus aller aux champs (difficile ici à Paris) mais pour faire mon ménage à la maison, comme Maman le faisait, comme tu le faisais, comme ta mère, Ninè Mengue Bé, avant toi le faisait.

Pour les grandes occasions, je sors le pagne sans hésiter. Si je ne m’achète pas une tenue toute prête, je fais comme tu m’as appris : je cherche un tailleur et me fais coudre une tenue tout droit sortie de ma tête. Devine ce que je vais porter pour le mariage de Sisi cet été : une tenue en pagne ! Pas n’importe quel pagne attention : du super Wax de Vlisco. Tu adorerais ! Comme je sais que tu adorerais celle que je porte ici. Y a t-il une seule chose que tu n’adorais pas chez moi de toutes les façons ? Je t’entends d’ici dire : « Éké kélé kéléééé !!! » en signe de joie et d’approbation.

Aaaah Mema, je veux que tu saches que je continue de porter le pagne à la moindre occasion, je sais trop bien tout ce qu’il signifie chez nous. Je veux que tu saches également que j’inculque l’amour du pagne que tu m’as transmis à Paloma mais aussi à d’autres femmes autour de moi. Je ne peux qu’imaginer combien cette pensée te ravit…

Je t’attends dans mes rêves et espère n’avoir rien fait pour te fâcher depuis la dernière fois. De toutes les manières, tu n’as jamais pu me gronder.

Tu me manques beaucoup mais ne t’inquiète pas, je suis heureuse.

En attendant de nous revoir un jour, de venir me lover dans tes bras et respirer l’odeur de ta robe en pagne… Pas trop tôt j’espère. Me nguen ma kale bwane.

Je t’aime Mamie.

PS : Comment trouves-tu ma robe ? Nfang n’est-ce pas ? Yaaaa !!!!

Robe/Dress : Vlisco Shop online here : VLISCO

Sac/Bag : Celine

Shoes/Escarpins : Manolo Blahnik

Photos : Andreus Fox