Archives du mot-clé Une saison à Paris

Mon fils, ma fierté…

1

La semaine passée a été riche en émotions étant donné que mon fils aîné a eu 18 ans. Un grand moment de solitude pour moi car c’est comme un compte à rebours qui me rappelle que bientôt il ne vivra plus avec nous pour aller faire ses études. Rien que d’y penser, je n’ai qu’une envie : qu’il redevienne le petit garçon plein d’énergie qu’il était à 5 ans pour que je ne m’inquiète pas de le voir grandir trop vite. Même s’il croit qu’il est déjà un homme, je sais qu’il lui reste encore du chemin à parcourir, des leçons de la vie à apprendre, des échecs à essuyer, des études à finir, du travail à trouver, des amitiés sincères à nouer, l’amour à rencontrer… avant de pouvoir véritablement voler de ses propres ailes. En attendant, je continue d’être maman, parfois obligée de lui non par amour et toujours là pour le pousser à se dépasser. Ma peur immense de le laisser partir est nourrie par le fait de me demander comment il va s’en sortir hors du cocon. Et puis j’ai compris que le plus beau cadeau que je pouvais lui faire avant qu’il ne quitte le nid était de lui apprendre à ne plus avoir besoin de moi. Et même lorsque je ne serai plus de ce monde, ce qui comptera ce n’est pas ce que je lui aurai laissé mais ce que j’aurai laissé EN lui : des valeurs et des principes qui font qu’un homme est un homme (ou pas).

Heureux anniversaire à toi Bryan, mon fils, mon premier amour. Je suis fière du jeune homme que tu es et je le serai toujours. Puisse d’autres mamans qui me lisent trouver en leurs enfants cette force de ne jamais baisser les bras que tu m’as insufflé.

Amour éternel.

Maman (qui continue tout de même de cogiter).

91210

Cette semaine est aussi celle durant laquelle un ami très cher a été appelé à Dieu. Sa mort m’a foudroyé et les réveils sont encore extrêmement pénibles car ils me rappellent ce que je n’arrive toujours pas à accepter. Puisse ses enfants, sa famille et tous ceux qui le pleurent se consoler à l’idée qu’il a laissé EN NOUS le plus beau des héritages : la force de croire que tout, absolument tout est possible à condition de se battre pour.

Repose en paix Essa.

Tu n’es pas parti.

Tu es juste de l’autre côté de la porte.

316Top : Une saison à Paris – Jupe : Angèle Epouta – Chaussures :  Gucci – Boucles d’oreilles : Valeri Christina 

Photos: Andreus Fox

Coach en image, certifiée d’Etat en France et membre du Réseau International des Conseillers et Collaborateurs d’Image (RICCI), Scheena Donia apprend aux femmes et aux hommes à être beaux et élégants en toutes circonstances. Elle enseigne à ses clients la maîtrise des styles vestimentaires correspondant à leurs professions et personnalités pour maximiser l’impact de leur image personnelle au quotidien.