Archives du mot-clé Sandro

Qui c’est les plus forts

3

Hello blog !

Voici le look que j’ai arboré à la projection du film « Qui c’est les plus forts » hier. Si vous avez l’impression d’en baver et que « noir c’est noir, il n’y a plus d’espoir », je vous invite à aller regarder ce film de Charlotte de Turckheim avec Alice Pol et Audrey Lamy. Il n’est rien qui soit épargné au personnage principal, absolument rien : chômage, deuil, handicap (ou presque, vous saurez en regardant le film), pôle emploi, les assistants sociaux, la banque alimentaire, l’absence de chauffage, de mec etc. J’arrête là la liste parce que vous seriez tentés de vous apitoyer mais à aucun moment cela ne vous arrivera car le film est joliment construit autour de moments aussi tristes que drôles qui s’enchainent non stop. Et alors que l’on croit que le ciel est définitivement tombé sur la tête de l’héroïne, quelqu’un tend l’oreille et entend ces mots qui nous échappent quand nous sommes au fond du trou. Des mots qui peuvent pourtant faire toute la différence dans une vie…

Je ne vous en dit pas plus : courez voir « Qui c’est les plus forts » au cinéma si vous aimez les filles cash, qui disent des gros mots à tout va, savent rendre des coups à la vie, le tout avec un coeur gros comme l’univers. Elles vous apprendront que baisser les bras n’est jamais une option. Jamais !

715611816101Veste : Sandro – Tee-shirt : Le temps des cerises –  Pantalon : Zara  Chaussures :  Adidas Stan Smith – Sac : Stella McCartney – Solaires : Ray-Ban

Photos: Andreus Fox

Coach en image, certifiée d’Etat en France et membre du Réseau International des Conseillers et Collaborateurs d’Image (RICCI), Scheena Donia apprend aux femmes et aux hommes à être beaux et élégants en toutes circonstances. Elle enseigne à ses clients la maîtrise des styles vestimentaires correspondant à leurs professions et personnalités pour maximiser l’impact de leur image personnelle au quotidien.

Voici la bande annonce. Si vous y allez, n’hésitez pas à laisser un commentaire ici.

Funky shades of grey

Le gris est, comme le noir, une couleur très élégante à laquelle on attribue une certaine froideur. C’est vrai, si on fait le parallèle avec la glace. C’est aussi une couleur indissociable des styles vestimentaires élégants, sophistiqués et classiques. Pas étonnant qu’on retrouve beaucoup de gris dans les milieux dits « sérieux » comme la banque, la finance ou les assurances. Mais il n’est pas nécessaire d’être avocat fiscaliste, banquier ou assureur pour porter du gris. Pour que cette couleur me corresponde, je l’ai décontractée avec une veste gris argenté, un jogging de ville d’un gris plus sombre et un manteau en laine gris clair. Avec mes chaînes argentées aux poignets et au cou, voilà du gris classique et cool à la fois.

 

Mon conseil du jour: Si vous évoluez dans un milieu conservateur mais ne voulez pas paraître trop guindé, vous pouvez rajouter une touche de fantaisie dans la limite de ce qui est autorisé. Allez-y par petites touches avec un rouge à lèvres, une chemise, une cravate, des boutons de manchettes, des montures de lunettes, des gants ou un sac de couleur. Vous pouvez aussi essayer des motifs géométriques sur la cravate ou la chemise mais pas attention, une seule fantaisie à la fois! Et si le dress code de l’entreprise ne le permet pas, oubliez mes conseils. 

I’m wearing / Ce que je porte
 
Manteau / Coat: Zara – Veste/Jacket: Sandro – Top/ Vis ta vie – Pantalon/Pants: Topshop

Chaussures / Shoes: Christian Louboutin – Sac / Bag: Vintage Givenchy

Photos: Sasha K

Me and my boy-friend

My kids happen to also be my best friends. My boys, especially the eldest who is 16, has grown overprotective. The taller he gets, the more he thinks he’s a man. Sorry young man, you’re still Mummy’s little boy.
Depuis qu’ils sont tous petits, mes enfants m’accompagnent très souvent dans mes activités professionnelles. Normal, j’ai toujours travaillé à mon compte et mes deux derniers avaient même berceau et nounou dans mon bureau durant leurs premiers mois. Impliquer les enfants dans mon travail est ma façon de leur faire comprendre grâce à quoi on peut acheter toutes ces choses qu’ils me réclament sans cesse. Du coup, ils réclament moins, ne se plaignent jamais quand je dois travailler, bien au contraire, assimilant parfaitement que travail = argent = pleins de choses qu’on peut s’offrir.
Aujourd’hui, c’est mon aîné Bryan qui m’accompagne à un cocktail où il va jouer les photographes pour sa mamoune à une condition : que je ne dise pas qu’il est mon fils parce que je ne ressemble pas « à une vraie maman« .
– « Ah ouais? Et Maman ressemble à quoi?« 
– « Ben à un mannequin! C’est pour ça que je n’aime pas quand mes copains viennent à la maison.« 
Ah mon fils et ses problèmes d’adolescent alors qu’il n’y a pas si longtemps il sortait dans la rue habillé en Buzz l’éclair… Ce sera l’occasion de passer une après-midi rien que tous les deux, discuter de tout et de rien, histoire de m’assurer que tout va bien dans sa petite vie d’ado de 1m84. Aussi grand soit-il, je ne peux m’empêcher de rajuster les vêtements de mon bébé dans la rue à son grand dam. Eh, c’est qui la Maman?
Love you Son!
 
I’m wearing / Ce que je porte
Veste / Jacket: Zadig et Voltaire
Chemise / Shirt: Markus Lupfer
Jeans: Levi’s
Chaussures / Shoes: Sandro
Lunettes / Sunnies: Ray-Ban
Photos: Mel Bel

Sauver la mise



There is nothing like a good pair of sunnies to give that little something to your look and help you wait for a cab with style. I’m currently in love with these blue ones by Ray-Ban. Can’t help but keep them with me everywhere I go. 
Dans mes premiers jours à Paris, trouver un taxi pouvait être une véritable épreuve pour mes nerfs et s’il y a bien une chose que je détestais, c’était de crier « Taxiiiiii » dans la rue et regarder le taxi en question s’en aller comme s’il ne m’avait ni vue, ni vue entendue. Le pire, c’était le moment de gêne qui s’ensuivait et durant lequel j’avais l’impression que tout le monde regardait la pauvre fille qui n’arrive pas à trouver de taxi. Du coup, je me mettais à parler toute seule (dans ma tête bien sûr) et ce que disais au sujet de ces gens était de l’ordre de: « Bande de #@$!!! » et j’en passe.
Ca c’était jusqu’à ce qu’un ami auprès de qui je sacquais les taxis parisiens me demande: 
– « Mais pourquoi tu n’appelles pas ton taxi directement« ?
– « Ben je crie taxi! » lui avais-je répondu.
– « Mais non, ma pauvre, au téléphone. Tu appelles quelques minutes ou des heures avant et tu donnes l’adresse et l’heure à laquelle le taxi devra venir te chercher« . 
– « Ah boooooooonnnnnnn« ….
– « Ben oui!« .
Depuis, je gère comme une vraie parisiana! Et si d’aventure j’avais besoin d’un taxi là, tout de suite dans la rue, mon premier réflexe sera de visser sur mes yeux mes lunettes de soleil qui ne me quittent jamais. Comme ça, même ma galère pour trouver un taxi sera stylée. 

Mon conseil du jour: une paire de solaires vous servira à des moments que vous ne soupçonnez même pas: quand vous n’avez pas eu le temps de vous maquiller, quand vous êtes en retard pour déposer les enfants à l’école le matin et que vous n’avez pas pris votre douche, quand vous sortez de boite de nuit (ou de chez un mec) au petit matin mais devez rentrer chez vous avec un minimum de dignité. Tachez de toujours avoir des lunettes de soleil à portée de main; elles vous sauveront la mise.

PS: Voici des numéros si vous souhaitez appeler un taxi à Paris / If you ever need a cab in Paris, dial one of these numbers in advance:


Taxi G7: 01 47 39 47 39 / Taxi bleus: 01 49 36 10 10

I’m wearing / Ce que je porte
Veste / Jacket:  Barbara Bui
Pull/ Top: The Kooples
Pantalon / Pants: Zio
Chaussures / Shoes: Sandro
Sac / Bag: Zara
Solaires / Sunnies: Ray-Ban
Photos: Sasha K

J’ai le blues…

Journée repérage aujourd’hui en vue d’un accompagnement shopping ce week-end. Je m’habille donc cool mais pro quand même. Cet ensemble bleu de Sandro (d’où le blues) à la fois sporty et chic est la tenue qu’il me fallait pour aller flâner des heures dans les boutiques, histoire de repérer ce que mes 4 clientes pourraient vouloir acheter. J’ai rajouté à mes pieds des escarpins de 10 cm étant donné que je suis au 3e jour de mon opération commando (cf post précédent) et que tout est bon pour me muscler les jambes et maintenir mon dos en position droite all day long. Dans d’autres circonstances, je me serai contentée d’une paire de ballerines bien confortables mais je suis déterminée à réussir mon pari muscu, alors, on souffre et on sourit. 
Mon conseil du jour: pour réussir votre shopping et ne pas acheter des articles que vous pourriez regretter une fois rentrés chez vous, allez faire du repérage et:
  • Comparez les modèles et prix dans différents magasins et si possible dans la même zone géographique, histoire de ne pas trop vous fatiguer. 
  • Prenez toujours le temps d’essayer les vêtements. On ne sait jamais comment tombera cette veste qui a l’air si belle sur le mannequin. 
  • Photographiez tout ce qui vous a plu avec votre téléphone, histoire de rester discrèt(e), les vigiles n’aiment pas toujours ça.
  • Laisser passer un jour ou plus pour faire le point sur vos véritables coups de coeurs et là, retournez en magasin, sûr(e) de vous, de vos envies et du budget que vous devrez vous fixer. 
Vous gagnerez ainsi du temps et beaucoup, beaucoup d’argent. 
PS: En période de soldes comme maintenant, cette méthode ne s’applique pas vraiment vu que les meilleurs articles partent à la vitesse du vent. 

PPS: Si votre budget shopping est illimité, ne tenez pas compte de ce post et faites vous plaisir mais je vous recommanderais tout de même de vous faire aider par un personal shopper qui saura vous conseiller sur ce qui vous correspond et vous irait vraiment.

PPPS: Je l’avoue, si mon sac est bosselé vers le bas, c’est parce que j’y cache une paire de ballerines au cas où mes orteils n’en peuvent plus. 

I’m wearing / Ce que je porte


Top et jupe / Top and skirt: Sandro
Chemise / shirt: Ralph Lauren
Chaussures / Shoes: Christian Louboutin
Sac / Bag: Fendi
Bague / Ring: Jzoa

Photos: Sasha K