Archives du mot-clé JayZ

5 leçons apprises de Beyoncé on the run tour…

10687051_10152645233165412_8353471227903956350_n

Si vous me suivez sur Instagram, vous savez que je suis dans tous mes états depuis quelques jours à l’idée d’aller voir la Queen B à l’une des deux dates parisiennes de « On The Run Tour » au Stade de France. Au lendemain du premier concert, je suis toujours sur mon petit nuage et, au delà de ce très bon moment passé en compagnie de Beyoncé, j’ai appris 5 leçons de la Queen B que je vais partager ici avec vous.

Leçon #1: Etre organisé, même pour aller à un concert.

Les dates ont été annoncées en mai dernier, je crois, mais en quelques heures, toutes les « bonnes » places etaient prises. Je n’ai eu vent de ces concerts en France qu’en regardant  l’émission « 50 minutes Inside » la semaine dernière. J’ai aussitôt filé à la Fnac mais trop tard, il ne restait que des places dans la 2e fosse ou dans les gradins du fond. Résultat des courses, j’ai fini debout pendant 3 heures, avec un mal de dos et de jambes pas possibles. Plus jamais ça parce que je n’ai plus vingt ans… Et pour finir de m’achever: Beyoncé et son Jay Z de mari ont eu la brillante idée de descendre de temps à autre au milieu de la foule au premier rang, histoire de toucher quelques mains. Arrrrrrggggggggg!!!!!!! Oh, je vous zappe le problème de nounou 1h 30 avant le concert et la mauvaise idée que j’ai eu de boire un coup avant. J’étais fatiguée, groggy et à moitié endormie mais la longueur de la queue qui m’attendait devant les portes a fini de me réveiller.

10516641_10152645265995412_5003704714065522067_n

Etre professionnel jusqu’au bout des ongles.

Le concert a commencé avec une heure dix de retard et en montant sur scène, la Queen B était fâchée. Pas qu’un peu, vraiment fâchée! On pouvait le lire sur ses traits crispés sur le grand écran. Mais, comme elle est avant tout une show-woman, une entertainer venue tout droit des USA, dès que son mari lui a donné le GO avec un « You ready B?… » et que le tindintindintintin de leur chanson « Boney and Clyde » s’est fait entendre, elle a tout donné dès les premières secondes! Danse, chant, costumes, lumières, danseurs, tout était au point et la foule a hurlé comme une armée de dragons! Quand on veut arriver au sommet, il n’y a pas de place pour l’amateurisme, les approximations, le hasard  et encore moins la chance. Il faut faire attention aux moindres détails et toujours se donner à 1000%; non pas pour être meilleur que les autres, mais pour être meilleur que soi même, chaque jour un peu plus, comme les samouraïs. Je n’avais jamais rien vu de tel de ma vie… Deux heures de spectacle sans une seule seconde de décrochage (il n’y a qu’à voir ma tête ci-dessous!). Quand elle changeait de costume, son mari était sur scène et nous faisait vivre de purs moments de Rap à la Jigga!

995085_10152646546640412_6700301111536054698_n

Leçon numéro 3: s’entourer des meilleurs.

A commencer par son staff le plus proche. Elle a choisi son mari, ou plutôt il l’a choisi. Je ne sais pas dans quel sens ça s’est fait mais Beyoncé est véritablement née à partir du moment où elle a commencé à collaborer avec Jay Z et depuis, l’étoile n’a cessé de monter toujours plus haut. Elle a également quelques-uns des danseurs les plus talentueux qui soient, notamment les Twins, ces jumeaux français qui l’accompagnent partout dans le monde. Et enfin il y a son styliste, Ty Hunter, toujours à la recherche de tenues qui feront parler de sa chanteuse de cliente, encore et toujours.

Leçon numéro 4: Assumer d’être une femme.

Mieux que ça, le célébrer. J’ai entendu certaines personnes dire que Beyoncé poussait le bouchon trop loin avec ses costumes trop osés et ses fesses que l’on ne saurait voir sur scène. Et ben moi je dis non! Passé 30 ans, mesdames, acceptez d’être sexy. Si ce n’est pas encore le cas, si vous n’acceptez toujours pas votre corps de femme, si vous ne l’aimez toujours pas, il est peut-être temps de vous y mettre. Je sais que nous n’avons pas toutes le corps de Beyoncé mais la bonne nouvelle c’est que le sien n’est pas parfait non plus. Aucun corps ne l’est vraiment vu que nous avons le chic de toujours trouver quelque chose qui cloche. Chacune des poses de B sur scène, chaque mimique ou sourire respiraient « le sexy » et en regardant autour de moi, je ne voyais que des femmes (et des hommes) qui l’imitaient, avec plus ou moins de réussite et je dis qu’il n’y a aucun mal à cela. Il est temps que nous aimions et acceptions le corps que Dieu nous a donné. C’est à ce prix que les autres nous aimeront et nos imperfections avec. Et pour vous aider dans cette démarche, écoutez sa chanson « Flawless ». Elle nous y dit qu’on est « sans défauts », tellement parfaites qu’au réveil on est déjà canon! Moi je la crois et d’ailleurs je suis allée au concert avec un débardeur disant « Flawless » parce que oui, oui, oui, nous sommes parfaites!

Leçon numéro 5: Avoir dans sa vie un homme (une femme) qui nous tire vers le haut.

Et pas cette personne qui nous enfonce mille pieds sous terre et nous donne le sentiment d’être misérable et nul et qu’on est en train de gâcher notre vie à ses côtés. Est-il besoin de le redire: Jay Z a appris à Beyoncé comment perfectionner son art, être au dessus de toutes les chanteuses, créer le buzz, être la femme la plus influente du monde et j’en passe… Lorsque j’étais adolescente, j’entendais souvent cette ineptie qui disait que l’homme parfait devait être chic, chèque et choc. Traduction: beau, riche en plus d’être l’amant parfait. Euuuuuhhhhhh…. Non! Le compagnon de vie parfait doit être avant tout un ami, quelqu’un qui nous fait grandir et nous rend meilleur chaque jour qui passe: meilleur parent, meilleur frère/soeur, meilleur enfant pour nos parents, meilleur ami, meilleur dans ce que nous faisons: travail, hobby, passion… Et surtout, il/elle doit nous aimer comme si nous étions la seule femme/le seul homme au monde. Quand on est aimé à ce point, on le sait, on le sent, on n’en doute pas. On se sent comme Boney and Clyde. Comme Jay Z et Beyoncé. Au dessus du monde et capable de tout!

Merci Queen B pour ces belles leçons et ces deux heures d’immense joie dont je partage quelques secondes ICI et Là.

PS: une dernière leçon pour la route: savoir donner plus qu’on ne nous a demandé et toujours avec le sourire. C’est à ce prix que la vie vous donnera toujours plus en retour. A la surprise générale, Beyoncé a annoncé Nicky Minaj et j’ai cru que mon coeur allait s’arrêter quand elle est montée sur scène.

Beyoncé, je m’incline. Tu es la reine du monde!