Archives du mot-clé Gucci

Proud Mama

Bonjour les beautés de moi !

Hier mon baby number 1 a eu 20 ans. Pouvez-vous le croire ?  20 ans ! En attendant ce week-end durant lequel il aura le droit d’organiser une soirée avec ses amis à la maison (sous l’oeil attentif de maman qui sera planquée dans la chambre quand même), nous sommes allés au resto avec le reste de la smala et chacun devait raconter son meilleur souvenir de Bryan.

J’en ai tellement que je vais aller au plus lointain : ce moment où j’ai fait sa connaissance. J’étais souffrante, nauséeuse et surtout j’étais enceinte de 2 mois et demi mais je n’en savais rien.

Ma mère, qui, comme toutes les mères, avait flairé le truc m’a sommé de m’habiller pour aller « à l’hôpital » mais à ma grande surprise, ce n’est pas aux urgences de l’hôpital général que nous nous sommes rendues mais dans une clinique (5 Palmiers pour ceux qui connaissent Libreville). Lorsque le médecin a appelé mon nom, j’ai été surprise en entrant dans son bureau de voir « Gynécologue-Obstétricien » inscrit sur la porte étant donné que je m’attendais à être soignée d’un paludisme. Et là, je me suis dit : « J’ai un cancer de l’utérus, je vais mourir » sans trop savoir pourquoi je pensais à ce cancer en particulier.

Je n’avais jamais, jamais été chez le gynécologue de ma vie tout comme je n’avais jamais parlé de ces choses avec ma mère. Imaginez alors quand le gynécologue commence à poser des questions sur ce qui m’emmène (je réponds que j’ai le vertige et que j’ai vomi), qu’il me propose de m’examiner dans la pièce d’à côté, que ma mère se lève en même temps et se perche au dessus de moi (qui suis déjà fort très embarrassée de devoir me déshabiller devant un homme devant ma mère en plus !!!).

Bref, quand il m’a passé du gel puis la sonde de l’échographie sur le ventre, je m’attendais à ce qu’il me dise en pointant l’écran : « Vous voyez, elle est là votre tumeur » mais à la place, j’ai vu non pas un embryon ressemblant à un têtard mais un bébé, un vrai, avec deux bras, deux jambes et une tête un peu grosse encore mais une jolie tête quand même.  Puis, subitement, le bébé a levé un bras et le gynécologue a dit : « Regardez, il dit coucou Maman« . J’ai souri, fondu de bonheur et répondu « coucou mon bébé !!« . Voilà, mon premier souvenir de mon Bryan…

Joyeux anniversaire fils. Tout ça ne nous rajeunit pas, ah ah !

Top : Zara

Escarpins/Shoes  : Gucci

Jupe/Skirt  : Mansaya

Photos : Andreus Fox

Comment se passent mes shootings

Si vous êtes abonné à mon compte Instagram et suivez mes Insta-stories, vous avez dû voir une certaine jeune fille appelée Paloma jurer ses grands dieux qu’elle allait dorénavant prendre mes photos sur le blog contre un peu d’argent de poche. La miss s’est même entrainée à faire des mises au point et lorsque nous sommes arrivés au jardin des Tuileries pour le shooting, Madame a disparu, préférant jouer à la corde à sauter et au foot avec son frère au lieu de faire les photos promises à sa mère. Tchreeeuuuu !!!! C’est pas comme ça ma fille, le travail c’est le travail !

Heureusement pour moi, Baby number 2 était là comme toujours. Au lieu de se contenter de shooter mon look, il s’est offert la liberté de capturer tous ces petits moments où les enfants ne sont jamais bien loin.

– « Comme ça on verra comme se passent vraiment tes shootings Maman ».

Voilà, maintenant vous savez. Il y a du soleil, des changements de vêtements derrière les bosquets ou dans les toilettes des cafés alentours, des ballons de foot que je me prends parfois sur la tête, des petits loups qui trouvent que l’endroit le plus chouette pour jouer c’est à 2 mètres de maman, une maman qui justement essaie de rester concentrée tout en surveillant du coin de l’oeil ses poussins et toujours beaucoup, beaucoup de câlins.

Denim : Defshop

Escarpins  : Gucci

Manteau  : Tim Création 

Photos : Andreus Fox

Comment rester silencieuse…

10

Si j’avais su qu’un jour je parlerais de politique sur ce blog ? La situation dans mon pays m’y oblige pourtant aujourdhui. Si vous suivez l’info africaine, vous savez peut-être que le Gabon a organisé le 27 août dernier des élections présidentielles et, comme tous les gabonais en âge de voter, je suis allée faire la queue à l’ambassade du Gabon sous un soleil de plomb pour choisir qui allait être le prochain président de ce petit pays que j’aime tant. Continue reading >