Archives du mot-clé Ethnik

Soutenons les petites entreprises…

J’ai vu il y a quelques jours sur une page Instagram que j’adore la photo d’une pancarte à l’entrée d’un restaurant qui disait, en lieu et place du menu, à peu près ces mots en anglais : lorsque vous achetez à un petite entreprise, vous ne contribuez pas à aider un PDG à acheter sa troisième maison de vacances. Vous permettez à une petite fille de prendre des cours de danse, à un petit garçon d’avoir le maillot de son équipe préférée, vous aidez des papas et des mamans à mettre à manger sur la table.

Ai-je besoin d’en dire plus ? Nous devons soutenir les petites entreprises autour de nous pour tout un tas de raisons en plus de celles-ci au lieu de continuer de rendre encore plus riches ceux qui le sont déjà incroyablement.

C’est le pari que j’ai fait sur ce blog en essayant de donner de la visibilité à des marques qui me parlent et me touchent particulièrement comme Esmée Paris que je porte ici. C’est une jeune créatrice de Kimonos en tissus africains. Si vous aimez, n’hésitez pas : achetez !

Pour vous.

Pour offrir.

Pour soutenir.

A défaut, partagez leurs liens et contacts pour les faire connaître en plus.

J’en profite pour remercier chacun de mes clients : les marques avec lesquelles j’ai eu l’occasion de collaborer sur ce blog, mes clients qui ont eu recours à moi pour revoir leur image ou celle de leurs produits/services/entreprises, les porteurs de projets et entrepreneurs qui étaient à la recherche d’un business coach et qui m’ont sollicitée, ceux et celles qui m’ont fait confiance pour les aider à avoir confiance en eux, les participants à mes ateliers, vous qui acheterez mon premier livre demain. Tous, vous participez à offrir une meilleure vie à mes enfants et plus encore. Pour info, mon entreprise de conseil est ici : Scheena Donia Consulting si vous voulez savoir ce que je fais en dehors du blog. Merci du fond du coeur et continuons ensemble de donner leur chance aux petites entreprises. Lorsque votre besoin/envie est identifié, posez-vous toujours cette question : chez qui vais-je choisir d’acheter ? Parfois, vous penserez n’avoir acheté qu’un tee-shirt ou un pot de confiture artisanale d’une petite marque mais vous aurez fait plus que cela, beaucoup, beaucoup plus que cela.

Bon début de semaine mes beautés !

Kimono : Esmee (Commandez votre Kimono ici /Order here : 07 50 33 25 40)

Shoes/Escarpins : Christian Louboutin

Photos : Andreus Fox

Sister love

Bonjour blog ! Mon monde est aussi beau qu’une meilleure amie que l’on a pas vue depuis trois ans et qui est de passage pour une semaine. Elle s’appelle Lili (c’est son petit nom de toujours), c’est ma cooooooooopine depuis que nous sommes en quatrième même si je la connais depuis la cinquième. 24 ans d’amitié au compteur. Jeez !!!!!!!

Quand j’y repense, je réalise l’incroyable amitié qui nous lie depuis que nous étions adolescentes. Ma Lili a été de tous les combats, de tous les moments de joie, nous avons vécu l’une auprès de l’autre le décès de l’un de nos parents, la naissance de nos enfants, les années d’études à Toulouse, le premier job, les amours, la fin des amours, la vingtaine, la trentaine et un jour la quarantaine, cinquantaine, soixantaine et plus si la vie le veut bien…

Depuis son arrivée hier soir, nous n’avons quasiment pas dormi pour refaire le monde, parler de tout, et de rien, et de tout comme si nous nous étions quittées la veille. Pour parfaire son séjour, je nous ai déjà concocté un de ces programmes qui nous ressemble bien : cancans dès le matin, sorties, soirées Martini blanc jusqu’à pas d’heure et bis repetita. La seule ombre au tableau : Baby number 1 son filleul n’est pas là pendant son séjour mais hey, cela n’enlèvera rien à ma joie d’avoir ma Lili à mes côtés.

Welcome sista !

Jupe : Kifayath

Gilet  : Claudie Pierlot

Chaussures/Shoes  : Manolo Blahnik

Photos : Andreus Fox

Koh Mabby girls

Permettez-moi de vous présenter deux petites filles Koh Mabby : ma Paloma et ma nièce Malaïka.

Des fillettes qui aiment aussi bien jouer à la barbie qu’à des jeux de combats ou de courses automobiles sur consoles.

Des pépettes qui adorent chiper les chaussures à talons de leurs mamans et qui se battent poings serrés avec leurs frères.

Des Demoiselles qui croient au Prince charmant (ben, le Prince William même s’il est chauve !) mais qui n’hésitent pas à grimper aux arbres en quelques secondes comme des ninjas, en combinaison ou en robette…

De petites curieuses qui adorent explorer le monde autour d’elles et à qui on a répété qu’elles étaient belles, importantes, courageuses et capables d’accomplir tout ce qu’elles voudront tant qu’elles croient elles et ne baissent jamais, jamais, jamais les bras.
Ici le débat porte sur le fait que l’autre Prince qu’elle connaissent (Sa Majesté Georges, fils personnel de William et Kate) passe son temps à tirer la langue et est trop « bébé » pour elles de toutes les façons. Elles vont donc chercher d’autres princes ailleurs…

Quelques minutes après, Paloma me demande pourquoi je ne me suis pas mariée avec un roi comme ça elle serait Princesse et n’aurait pas besoin de se marier avec un Prince pour en être une. Ha ha !! Ce à quoi j’ai dû lui répondre :

-Primo ma fille, tu es une Princesse parce que tu es la fille de ton père et de moi ta mère. Aucun titre, aucune couronne ne seront jamais plus importants que le fait d’être la chair de ma chair et le sang de mon sang.

-Secundo, épouser un Roi/Prince n’est pas une fin en soi. Il faut vraiment que je te fasse regarder moins de Disney.

Sa réponse : « Mais je rigoooooole Maman !! Je vais me marier avec mon amoureux ! »

Ah ouais, lequel ? Harry (qu’elle a juré ne plus aimer) ou Nathan (l’homonyme de son frère dont elle se sert pour rendre Harry jaloux) ? Sacrée Paloma !

Robe et combinaison : Koh Mabby

Photos : Maman/Tata Scheena

African beauty

Je pourrais vous parler des femmes Bantu, peuple qui occupe l’est, le centre et le sud du contient Africain et dont je fais partie mais je ne le ferai pas. Je me contenterais de leurs rendre hommage avec cette coiffure inspirée de mes aïeules. Cette coiffure est appelée « Nka », « Akassi » ou tresses au fil dans mon pays. D’après mes tantes, mes cheveux ne s’y prêtaient pas, j’avais donc droit aux nattes à la place. Mon amie Carlyle en vacances chez moi depuis quelques jours leurs prouve ici le contraire. Le Nka me va bien. Très bien même. Je suis une Bantou ou pas ?

Je pourrais vous parler des femmes Peuls, un peuple connu pour ses ancêtres nomades implantés aujourd’hui dans différents pays d’Afrique tels que le Mali, le Niger, la Guinée, le Cameroun etc. On dit que les femmes Peuls sont parmi les plus belles au monde et ce n’est pas faux. La beauté fait partie intégrante de la culture de ces soeurs qui ont la particularité et se tatouer les lèvres au henné. Mes lèvres noires aujourd’hui sont mon hommage à ces beautés d’Afrique. 

Je pourrais vous parler des femmes Hereros de Namibie qui portent depuis le XIXe siècle, des costumes de l’époque victorienne en signe de défiance envers les colons allemands qui  ont  exterminé 80% de leur population entre 1904 et 1907 quand les Hereros se révoltèrent. Pendant ces années de révolte, certains Hereros volaient les uniformes des soldats allemands qu’ils avaient tué pensant ainsi récupérer leur force. Aujourd’hui encore, les Hereros confectionnent et portent encore des robes et costumes d’époque pour perpétuer cette tradition.

Je pourrais parler de long en large de tant de cultures africaines et de toutes les raisons pour lesquelles nous devrions y trouver une source d’inspiration en  matière de mode, de beauté et de coiffure. Je vous invite à arrêter de voir la beauté uniquement chez les autres et pas chez soi. Soyons fiers de nos origines, arrêtons de penser que seuls les modes, coiffures, rituels beauté venus d’ailleurs ont droit de cité. Les nôtres valent leur pesant d’or  et c’est la raison pour laquelle je n’aurai de cesse de promouvoir ici les personnes qui rendent hommage à l’Afrique encore trop peu valorisée. Parmi ces personnes, il y a le créateur Imane Ayissi du Cameroun dont la dernière collection était justement inspirée par les femmes Hereros. Je vous invite à offrir ou vous faire offrir une pièce de cette collection disponible sur LAGO 54. Pourquoi ? Parce qu’apprécier la mode africaine c’est aussi faire vivre son industrie et en porter les créations au quotidien et pas uniquement pour des occasions spéciales.

Bon début de semaine mes beautés. Lentement mais surement, soutenons le Made in Africa.

Veste/Jacket : Imane Ayissi disponible sur LAGO 54

Chaussures/Shoes  : Christian Louboutin

Denim : Levis 501

Boucles d’oreilles/Earrings : Tissame

Photos : Andreus Fox

Je suis une femme Imane Ayissi

Premier look post anniversaire et bien entendu Maman Scheena porte du Imane AyissiComme vous le savez, il y a deux jours, j’ai eu 23 ans for ever (c’est l’âge que je me donne à tous les anniversaires depuis mes 23 ans) et quelle belle journée j’ai passé ! Entre vos messages par centaines sur les réseaux sociaux, la petite fête surprise organisée une de mes meilleures amie avec mes enfants, les soirées que j’enchaîne depuis avec les amis de Paris (réalisant que je ne tiens plus au bout de 3 verres), je ne pouvais pas rêver de meilleur anniversaire.

Encore merci à tous pour vos voeux et messages très touchants. On repart pour une nouvelle année ensemble avec des looks, qui, j’espère vous donneront envie de porter plus de Made in Africa et de soutenir des créateurs du continent et on commence avec cette sublime pièce du créateur camerounais Imane Ayissi. Si une robe devait définir la femme je suis aujourd’hui, vous l’avez sous les yeux : africaine, élégante, sophistiquée, simple, sans chichis, majestueuse, imposante, belle, originale, rare.  La bonne nouvelle : vous pouvez vous offrir les pièces de la dernière collection « Sheroes » de Imane Ayissi en ligne sur la boutique Lago 54.

Faites-vous plaisir !

Robe/Dress : Imane Ayissi disponible sur LAGO 54

Chaussures/Shoes  : Christian Louboutin

Boucles d’oreilles/Earrings : Tissame

Photos : Yann Megnane