Archives du mot-clé Dakar

Nos jolies mamans ont des pouvoirs…

La beauté d’une maman réside dans son coeur et cet immense amour qu’elle est capable de donner dès les premières secondes de vie de son petit. Et quand bien même elle aimera d’autre enfants, son coeur ne perdra pas une seule miette de l’amour qu’elle portait à ceux qui étaient là avant car plus elle en a, plus son coeur grossit comme un ballon, faisant place à encore plus d’amour, de patience, d’attachement à vie…

La beauté d’une maman réside aussi dans ces images d’elle prenant soin d’elle et qui ne nous quitterons jamais : ses ongles vernis, son parfum capiteux, les jolies étoffes de ses robes, ses cheveux qu’elle coiffe ou fait coiffer, son rire particulier. Toute notre vie durant, nous apprendront à aimer tout chez cette femme sans la moindre objectivité (ah ah), au point de clamer à vie que notre maman est la plus belle et c’est bien vrai !

En plus de leur coeur immense et de leur beauté unique, ce que j’aime le plus chez nos mamans c’est leur super pouvoir. Il  réside dans la force de leurs paroles. Je le savais déjà mais c’est mon amie Ingrid qui me l’a expliqué tel que sa mère et la mère de sa mère le lui ont appris : les paroles d’une mère (et d’un père) vers son enfant sont des prophéties. Selon qu’elles soient positives ou négatives, elles finissent par devenir réalité. Beaucoup de parents se plaignent de leurs enfants au quotidien disant d’eux qu’ils ne seront que des bons à rien plus tard sans réaliser à quel point ils préparent le terrain pour que cela s’accomplisse sans oublier de causer des dégâts parfois irréversibles dans la tête de leurs enfants.

De la même manière, des parents qui ont veillé au choix de leurs mots lorsqu’ils s’adressent à leurs enfants (et construisent ainsi leurs croyances, estime, amour et confiance en soi), ont fait l’un des plus beaux cadeaux qui soit en invoquant de toutes leurs forces, et ce pendant des années, le meilleur pour leur progéniture. Thoughts become things. C’est une vérité. Nos pensées deviennent réalité après être devenues des paroles.

Que choisissons-nous les mamans ? De bénir ou maudire nos enfants avec des paroles envoyées à la volée ? Les paroles de bénédiction évidemment !  Visualisons et prophétisons les adultes que nous voulons que nos enfants deviennent et ce dès le ventre. Rappelons leurs (tous les jours s’il le faut) qu’ils sont appelés à être de belles et grandes personnes qui feront de belles et grandes choses sur cette terre pour eux et pour les autres. C’est mon rêve le plus cher pour mes enfants et les vôtres.

En attendant, Super Maman prend un peu de bon temps pour elle parce que ça aussi c’est une obligation !

Boubou : Sophie Zinga

Shoes : Sophia Webster

Thiep au Pullman Dakar

Vendredi c’est jour de Thiep à l’hôtel Pullman Dakar Teranga et sans exagérer, c’est lui des meilleurs Thiep Bou Dien qu’il m’ait été donné de manger en plus de trente ans.

Faada Freddy mon hôte a cru que j’avais les yeux plus gros que le ventre mais au final, j’ai  honoré mon assiette, ce d’autant plus que la Chef s’est déplacée pour s’assurer que tout se passait comme nous voulions.

Si vous passez par Dakar, vous savez ce qu’il fait reste à faire de votre vendredi midi.

Non mais Scheena !!!!!!

Voilà l’autre mangeur !

Village des artistes à Dakar

 Il y a les fans de Beyoncé (que j’aime bcp au passage) et il y a moi qui depuis mon enfance ai été baignée dans le souvenir du Capitaine Thomas Sankara. Il fait partie des personnalités que j’admire le plus avec Nelson Mandela (que je prenais pour mon papi dans mes rêves), Michael Jackson (si vous me connaissez, vous savez que je suis fan au point d’être allée me recueillir devant la maison où il est décédé), Patrice Emery Lumumba dont mon cousin porte le prénom en hommage (c’est vous dire combien on nous a façonné au berceau) et Leymah Gbowee la seule femme de ce groupe cher à mon cœur. Elle a reçu le prix Nobel de la paix pour son combat pour le retour de la paix au Liberia. Pas étonnant que je sois devenue activiste et défenseur de la démocratie en Afrique et en particulier au Gabon mon pays. Vous connaissez maintenez quelques unes des personnes dont le courage, la dévotion aux autres et l’engagement m’inspirent le plus. Dans mon monde imaginaire, nous sommes assis à la même table en train de partager un repas dans une conversation sans fin qui m’apprendra tout, tout de la vie. Cela n’arrivera bien sûr jamais car tous sauf une ne sont plus de ce monde mais rien ne m’empêche de fouler un de ces jours le sol du pays des hommes intègres pour aller saluer la mémoire du grand Capitaine qui pose ici à côté de moi… dans une magnifique tenue en Faso Dan Fani.

En attendant, je vous emmène visiter le village des artistes à Dakar. Un lieu magique où se côtoient peintres, sculpteurs et autres doués de leurs mains. Vous pourrez entrer dans leurs ateliers pour discuter et partager un thé, visiter le musée au sol de sable et pourquoi pas repartir avec une oeuvre d’art made in Senegal. Moi je n’ai fait que prendre la pose dedans, dehors, partout. Cheers !!!!

Top : So Fatoo

Denim : Def shop

Photos : Aldi Diasse

Bienvenue aux îles de la Madeleine avec My Chic Africa

À chaque fois que j’ai cru avoir fini d’être surprise par le Sénégal, mon séjour m’a prouvé le contraire. Voici les Îles de la Madeleine en face de Dakar. Au delà, il n’y a que l’océan à perte de vue. Ces îles volcaniques ne sont habitées que pas des oiseaux, des milliers d’oiseaux. En prenant ce petit moment pour moi, j’ai imaginé depuis quand elles s’étaient séparées du continent, le volcan éteint qu’il y avait peut-être en dessous, des hommes y avaient-ils habité jadis ? Qu’avais-je fait pour mériter d’être là devant l’immensité de cette beauté de la nature ? Je ne saurais vous dire. En revanche, partager avec vous ce que j’ai vu, vécu mais pas vaincu, ça oui, je le fais de tout cœur. Si vous foulez un jour le sol de l’une de ces îles, pensez à écouter le vent, les yeux fermés. Écouter le vent et les battements de votre cœur… 🖤🖤

Taxi !!!!

Vous vous souvenez qu’à mon arrivée au Sénégal, la première chose que j’ai voulu faire était de monter dans un de ces taxis bus appelés « cars rapides ». Bien mal m’en a pris quelques jours plus tard quand au cours d’un shooting photo, j’ai fait semblant d’arrêter un taxi pour avoir la photo de la New-Yorkaise/Dakaroise qui hèle un taxi en pleine jungle urbaine. Et devinez quoi ? Un taxi s’est arrêté mais je lui ai fait signe de partir.

En continuant le shooting dans notre quête de la photo parfaite, c’est un car rapide qui s’est arrêté. L’occasion était trop belle ! Sans la moindre hésitation, j’ai crié au photographe shooter pendant que je tirais Faada Freddy par la main pour grimper tous les deux à l’arrière du bus. Et avant que j’ai le temps de comprendre ce qui se passait, le bus a démarré alors que j’étais perchée sur des talons à l’arrière avant de nous déposer quelques mètres plus loin. L’un des moments les plus effrayants (et drôles à la fois) de ma vie.

Qu’est ce qu’on ne ferait pas pour une belle photo !

Total look : Sophie Zinga

Photos : Aldi Diasse