Archives du mot-clé Aloha From Dear

Moi Parisienne ?

Cinq ans après m’être installée à Paris, serais-je devenue une authentique parisienne ? Verifions !

Pour le look, je crois que c’est bon : j’ai adopté les codes : tenue mi débraillée, mi-pensée au millimètre près, baskets qui vont bien pour courir dans la ville parce que la parisienne court toujours après une foule de choses : le métro, le bus, les 7 minutes de retard qu’elle a sur tout ce qu’elle doit faire, son chien, ses enfants, son chéri, le chéri qu’elle n’a pas encore, l’amour, l’argent, ses copines… Elle court, elle court la parisienne dans ses sneakers un peu usées mais trendy. Cette case est checked. La case look est tellement checkée que je me permets de porter des chaussettes avec des chaussures compensées, tranquille. En revanche, vous ne m’attraperez jamais en train de faire ce genre de choses au Gabon. Minal. Jamais ! Quoi qu’il parait qu’il ne faut jamais dire jamais….

On continue de vérifier.

Je connais maintenant quelques bonnes adresses de restos pour bruncher le dimanche dans Paris, manger l’un des meilleurs Thaï de la ville, occuper les petits pendant quelques heures, redécouvrir la magie de cette ville dans les vieux quartiers. J’ai également une bonne cinquantaine de numéros de téléphone de personnes vivant à Paris alors qu’à mon arrivée, mon répertoire se limitait aux 06 de mon ami Alino et d’un ami journaliste qui est également l’un des mes mentors professionnels. Madame connait du monde maintenant !

En dehors de ces quelques aspects, je ne bois toujours pas de café en terrasse. Je le préfère à la maison avec du lait concentré sucré et je sais que je ne trouverai aucun serveur à Paris capable de me poser un tel café sur ma table.

Je ne parle toujours pas non plus comme Olivier Fogiel qui est pour moi l’accent parisien incarné : « ouais heuunnn !! » Il suffit de quelques minutes de conversation pour que ma « gabonitude » s’entende dès que ma voix et mon récit font des envolées. #ProudAfrican ! Sauf quand je suis dans une administration. Pardon, c’est pas le lieu pour laisser sortir mon accent Bantu. On s’intègre, on se fond dans la masse et pour ça, plus Fogiel que moi, y a pas dans ces moments-là !

Je ne raffole toujours pas de baguette (vraiment je n’aime pas le pain plus que ça), ni de charcuterie, ni de fromage (une fois en passant) mais je ne boude pas un bon verre de rouge, en terrasse ou à la maison avec des amis.

Faisons le bilan : oui je suis parisienne. Pas parce que je rentre dans un moule mais parce que j’aime cette ville aujourd’hui au point que parfois lorsque je marche dans la rue, je lui murmure qu’elle est belle. Je ressens de moins en moins le mal du pays et le sentiment d’être une librevilloise car il se passe tellement de choses là-bas dont je me sens exclue et étrangère. Paris est devenue mon chez moi, ma maison, mon village en attendant que je la quitte un jour. Ou pas.

Je t’aime Panam. Merci de m’avoir ouvert tes bras.

Manteau/Coat : 123 Paris

Sweat  : Aloha From Dear 

Denim :  Levi’s 501

Chaussures/Shoes  : Vince Camuto

Chaussettes / Socks  : Topshop

Photos : La fille du 12eme Photography