Archives du mot-clé Aldo

Et si on parlait de femmes trophées?…

7

Il y a la femme trophée que l’on connait (et avouons le), que l’on juge ou jalouse de manière hâtive en présumant qu’elle n’est rien d’autre qu’un faire-valoir. Elle est souvent très belle aux côtés d’un homme qui l’est moins, très jeune au bras d’un homme qui pourrait l’avoir mise au monde quand elle n’est pas financièrement à l’opposé des moyens considérables dont peut disposer son homme. A tort ou à raison, on a fait couler encre et quantité de salive sur ces femmes, persuadés qu’on les aime uniquement pour leur plastique en fermant les yeux sur leur niveau d’éducation ou de revenus. C’est la latina pour le sportif de haut niveau afro américain, la métisse ou la femme à peau claire pour l’africain (d’où le succès des produits éclaircissants sur le continent) ou encore la blonde de type scandinave pour le caucasien… Voilà pour les clichés pas vraiment flatteurs ! 

Heureusement que la réalité n’est pas que celle-là parce qu’il y a selon moi une femme trophée d’un autre type. Elle est extrêmement attirante et désirable sans pour autant consacrer toutes ses journées à se faire belle et sourire. Oh que non! Ma femme trophée a de la conversation et c’est ce qui la rend si sexy. En plus de cela, elle gagne de l’argent, un peu ou beaucoup, mais elle gagne sa vie. Sa place dans la société ne tient pas à un patronyme qu’elle doit à son père ou son mari mais au fait qu’elle joue sa partition en solo. Enfin, la femme trophée selon moi a le pouvoir de pousser un homme vers le sommet et de le rendre meilleur parce qu’elle est ambitieuse et visionnaire. La plus connue : Michèlle Obama.

Les croqueuses de diamants laissent de plus en plus la place à ces femmes ayant autant de pouvoir et de revenus que leurs hommes. Et le meilleur c’est que les hommes (les vrais) n’ont peur ni de l’indépendance, ni de la force de frappe de ces femmes. Bien au contraire, ils rêvent d’en « soulever » une. Pourquoi ? Parce qu’un roi s’entoure d’une reine pour bâtir ensemble un empire. L’adage ne parle pas d’une belle femme mais d’une grande dame cachée derrière un grand homme, n’est-ce pas ? La vraie femme trophée est donc celle qu’on est fier d’avoir à ses côtés pour autre chose que sa plastique. CQFD.

Respect à toutes les femmes trophées, célibataires ou en couple, qui se reconnaîtront dans ce post (même si elle n’ont pas épousé Barack Obama parce qu’entre nous, ce n’est pas une fin en soi non plus). Mon admiration va également à toutes ces femmes qui « run » leur monde et se passionnent pour leurs vies tout en donnant la force à d’autres de s’en croire également capables. Parmi elles, les créatrices May et Tiss’ame qui m’habillent aujourd’hui. Ce sont des artistes de talent dont je suis heureuse de vous faire connaître le travail. N’hésitez pas à les soutenir en visitant leurs sites web ici et .

624931058Veste : Kustomayz Koncept  – Pantalon: Cop Copine – Sac :  Aldo – Chaussures : Christian Louboutin  – Boucles d’oreilles : Tiss’ame                Ceinture : La halle 

Photos: Sasha K

Coach en image, certifiée d’Etat en France et membre du Réseau International des Conseillers et Collaborateurs d’Image (RICCI), Scheena Donia apprend aux femmes et aux hommes à être beaux et élégants en toutes circonstances. Elle enseigne à ses clients la maîtrise des styles vestimentaires correspondant à leurs professions et personnalités pour maximiser l’impact de leur image personnelle au quotidien.

My Paris Fashion Week 04 look

H10A0170H10A0364H10A0546H10A0276H10A0302H10A0255H10A0439H10A0453H10A0483H10A0487H10A0225

 My baby girl and I attended Imane Ayissi’s Fashion show for the last day of Paris Fashion Week. Then we went for a ride on the merry-go-round. One of those mother-daugther moment I cherish so much…

Ma fille était ma cavalière pour assister au défilé Printemps-été 2015 de Imane Ayissi cette année. La poupette est restée calme pendant tout le show, a même applaudi à la toute fin avant de me rappeler qu’elle avait vu un manège à quelques mètres de là et que maman serait la plus gentille du monde si elle l’y emmenait faire 10 tours. Bien essayé ma fille!  2 tours de manège suffiront pour te remercier d’avoir été bien sage pendant l’après-midi. Autant j’ai aimé le show, autant rien ne remplace ces moments mère-fille passés avec mi hija. J’en profite avant qu’elle ne devienne une de ces ados qui trouvent que passer du temps avec ses parents c’est « trop nuuuuuul…. ».

Blouson/Jacket: Céline – Chemise/Skirt: Claudie Pierlot –  Salopette/Overalls: Regular Denim – Chaussures/Shoes: Christian Louboutin – Sac/Bag: Aldo

Photos: Sasha K

In the mood for Asia


How do you manage to have a wardrobe full of unique clothes and accessories? For instance, by shopping abroad anytime you have the chance to do so. The further, the better. I got me this beautiful  jacket in China 3 years ago and every time I put in on, I feel so unique… I also feel like doing some karate moves as you can see below. Can you believe I don’t know what I’m doing?

Il y a trois ans, j’étais à Shangaï pour assister à la finale du concours Elite Model Look. J’en ai profité pour m’offrir le meilleur massage de ma vie et acheter tout ce que la Chine offre de plus incroyable: des babioles en tous genres. L’un de mes plus beaux souvenirs de ce voyage reste deux robes et une veste que je me suis fait coudre sur mesure par un tailleur qui me trouvait bien trop grande à son goût et qui refusait de croire que je m’appelle Scheena (prononcez Chi-na). Mes deux robes « In the Mood for love » ne me vont plus aujourd’hui mais la veste oui. Et dans les rues de Paris, elle en jette un max!


Mon conseil du jour: Pensez autant que possible à ramener des souvenirs de vos différents voyages, fût-ce de la ville d’à côté. C’est l’un des secrets d’une garde robe contenant des pièces uniques et introuvables où vous vivez. Plus loin vous serez allés, plus originales et rares seront les pièces.

I’m wearing / Ce que je porte
Veste / Jacket : Sur mesure / Tailored
Pantalon/ Pants: Zara
Chaussures / Shoes: Christian Louboutin
Sac / Bag: Aldo
Solaires/ Sunnies: Chanel
Photos: Mel Bel

Poker face

Après un samedi bien dansant pour fêter l’anniversaire d’un ami, je suis allée au cinéma dimanche soir regarder « The players » avec Ben Affleck et Justin Timberlake. Ne vous méprenez pas! Ben et Justin ne m’ont pas accompagnée, juste mon fils Andréa, grand fan de Justin Timberlake devant l’éternel. Si vous aimez Justin comme mon bébé, le poker comme moi ou Ben Affleck (qui sait?), ce film est fait pour vous. C’est une belle leçon de self-marketing, d’ambition et surtout de bluff.

Mon conseil du jour: En mode, il faut aussi savoir bluffer en portant les bonnes coupes, couleurs, matières, imprimés et surtout les bons accessoires. Après ma soirée de samedi, j’avais les yeux dans un tel état que des lunettes de soleil étaient obligatoires pour sortir, fût-ce la tombée de la nuit. Je préfère passer pour une diva qu’un zombie car on ne sait jamais sur qui on peut tomber dans la rue. 

I’m wearing / Ce que je porte
Tee-shirt : Rebel Love
Jupe/ Skirt: H&M
Chaussures / Shoes: Christian Louboutin
Sac / Bag: Aldo
Solaires/ Sunnies: Ray-Ban
Photos: Sasha K