Archives du mot-clé 123 Paris

Winter is coming !

Winter is definitely coming. Et avec lui, son lot d’ex, drageurs, opportunistes et autres vautours relationnels frileux au point se sentir obligés de prendre leurs téléphones pour se protéger du froid. Comment ? En vous envoyant l’un de ces textos :

  • Slt !
  • Cc
  • TFK ?
  • Ca fait longtemps ?
  • On dit quoi ?
  • Je viens de recevoir un colis de manioc du pays, je peux passer t’en déposer… (Au-then-ti-que !!! Je l’ai reçu avant-hier soir).

A moins que ce ne soit un SMS de John Snow lui-même, ou de son frère Rob revenu du monde des morts, je ne réponds rien à ce genre de messages. Je vous recommande d’en faire autant. Où étaient-ils pendant l’été ? Ces derniers mois ? Ces dernières années ? Dans une grotte dont l’entrée a été fermée par un éboulement de pierres et de boue ? Non ! Comme la cigale, ces messieurs (et dames) chantaient, dansaient et maintenant que la bise est venue, c’est dans les bras de gentilles filles (et gars) qu’ils/elles veulent venir se protéger du froid. Que neni mes chéri(e)s !

Winter is coming for you les gars ! Vous feriez-mieux de sortir vos laines parce qu’on connait tous vos petits trucs maintenant.

Pull  : 123 Paris

Jupe/Skirt : 123 Paris

Escarpins/Shoes : Christian Louboutin

Photos : Andreus Fox

Lago 54 on dit quoi ?

Hello blog,

nouvelle semaine, nouveau look, nouveau post.

les Gos, avez-vous jamais pensé à comment vous réagiriez si vous tombiez sur un ancien amour par hasard dans la rue ? J’ai eu cette conversation avec deux amies il y a plusieurs jours et l’une d’entre elles nous disait qu’elle en perdrait tous ses moyens et qu’à coup sûr, elle perdrait au passage l’usage de ses jambes et de la parole.

J’ai éclaté de rire en l’écoutant car jamais, mais au grand jamais je ne pourrais ! La seule réaction que je peux avoir en croisant un ex (réaction que j’ai toujours eu d’ailleurs) était d’être au top de ma vie, solaire, souriante, heureuse, superbe, poncée, sapée à mort bref tout pour qu’il se morde les doigts et se souvienne de la perle qui a roulé hors de son sillage et qui n’a plus une seconde à perdre avec un type comme lui.

– Même si tu ressens toujours quelque chose pour lui Scheena ?

– Pire encore si je ressens encore quelque chose pour lui !

Si ce malheureux me croisait habillée de cette superbe robe Lago 54 dont la couleur et la coupe me font une silhouette de rêve, sans oublier mon manteau chic et mes escarpins, il serait enterré vivant devant tant de superbe !

CQFD : Pour se préparer à ce genre de crime totalement permis à la Kill Bill, les filles, ayons dans nos garde-robes nos killer-dresses, killer-shoes et surtout la killer attitude.

Et si par hasard j’étais habillée d’un sac poubelle, pas coiffée ni maquillée ?  Je me prendrai toujours pour Naomi Campbell, dans des sapes pourries, mais Naomi Campbell quand même. C’est ce que ferait une vraie Go !

Robe/Dress  : Lago54 

Veste/Coat : 123 Paris

Boucles d’oreilles : Valéri Christina

Photos : Andreus Fox

Manteau beige pour fille en or

Et Dieu créa la femme. A priori à partir de la côte d’un homme, de son homme afin que lorsqu’elle le croiserait plus tard, elle sache qu’ils ne sont et ne font qu’un. Ce serait ainsi que l’on reconnaît notre âme soeur : on a l’impression d’avoir été créés l’un pour l’autre, d’avoir été destinés à se rencontrer, à s’aimer, à être parfaitement complémentaires comme un puzzle à deux pièces.

Il y en a qui passent leurs vies à chercher leur âme soeur, il y a en qui la rencontrent dans les rayons de magasins, précisément au rayon manteaux de 123 Paris. On s’est regardé, on ne s’est pas parlé, on a su que nous étions faits l’un pour l’autre au premier regard…  C’est ainsi que j’ai rencontré celui qui deviendra mon manteau chéri cet automne et l’hiver prochain et depuis lors, je ne fais plus un pas sans lui. Comment je sais qu’il a été fait pour moi et moi pour lui ? D’abord sa couleur. Le nude est une des couleurs qui complimente le mieux mon teint. Regardez vous-même comment il semble se fondre en moi et la peau dorée qu’il me fait… Ensuite sa coupe et sa longueur sont parfaites pour ma morphologie. Je suis grande et plutôt fine, mais avec ses belles épaulettes, il me donne plus d’allure encore. Et ce tombé, ce tombé, ce tombéééééé…

Bref, si vous recherchez un nouveau manteau pour le froid qui arrive, je vous le recommande vivement et pour le shopper, ce sera par ICI. Qui sait si en plus d’un beau manteau, vous rencontrez en boutique un gentil garçon (qui cherche quoi dans les magasins pour femmes au fait ???? Ah ah ah ah ah ah !!). 

Manteau/Coat : 123 Paris

Pantalon/Pants  : 123 Paris

Chaussures/Shoes  : Vince Camuto

Photos : Andreus Fox

Combinaison, mariage, drague & co…

Comme tous les étés, les mariages pleuvent et la plupart des invitées optent pour une robe colorée ou fleurie pour assister à l’heureux événement. Et si pour changer on pensait à la combi ? Non seulement on sortirait du lot, mais on aura sur nous la parfaite tenue pour swinguer jusqu’au bout de la nuit sans penser à ce moment où notre jupe pourrait craquer parce qu’on a trop forcé sur une choré de Lambada. Le seul hic sera le moment de la pause pipi : en cas de toilettes bondées ou introuvables, un accident est si vite arrivé, surtout quand c’est sur le rosé que l’on a forcé depuis le vin d’honneur.

Si vous avez une bonne vessie, détestez être habillée comme tout le monde et surtout êtes encore à la recherche d’une tenue pour un mariage imminent, je vous recommande vivement cette combinaison de 123 Paris (disponible ici) avec son dos mi-ouvert (hé hé !!) pour faire les yeux doux au mignon cousin du marié sans même avoir besoin de le regarder… Là, le truc c’est de vous tenir pas trop loin de lui et de bouger lentement au rythme de la musique à l’américaine, sans forcer (si, vous voyez de quoi je parle !).

S’il ne vient pas à vous tout seul au bout d’une heure grand, mais vraiment grand max, vous pourrez toujours aller l’inviter à danser après avoir vérifié (comme un journaliste du Figaro auprès de 6 sources différentes) qu’il est bien célibataire et hétéro sinon bonjour les problèmes.

Et si après la danse, il n’est pas revenu vous demander votre numéro de téléphone/BBM/Insta/Twitter/Facebook (je dois avouer que sur les trois derniers, je tiquerai un peu mais bon, on ne va pas faire nos difficiles), vous pouvez toujours essayer de dégoter son numéro de téléphone et l’appeler quelques jours plus tard, l’air de rien avec un : « Salut, c’est Karine… Oui on s’est vus au mariage de Bea et Jean la semaine dernière, tu sais la fille en combinaison bleue… »  

Et s’il fait celui qui ne voit pas, raccrochez ! Il n’a aucun goût !
Ca c’est le regard que vous devrez lancer au type qui n’a aucune chance mais qui est convaincu de loin que lui et vous ça va matcher. Dès que vous le verrez arriver, lancez-lui votre meilleur regard Cercei Lannister. Le risque avec cette attitude éliminatoire c’est que l’on peut passer à côté d’un gars bien…
Ca c’est la pose « je fais semblant de me passer la main sur le visage/je suis blasée/je m’ennuie/ qui va là avec sa belle veste ? Huuummm… » Ainsi, vous pouvez regarder sans vraiment être vue. #Reperage Là enfin, c’est la pose : « tu me plais mais pour rien au monde je ne te le montrerai donc n’essaie même pas de t’approcher coureur de jupons que tu as l’air d’être à distance mais gggrrrr qu’est ce que j’ai envie que tu viennes me parler mais je vais encore faire ma belle énervée dans mon coin parce que je préférerais manger des cafards plutôt que de venir vers toi« .  Probabilité de ruiner toutes ses chances de faire une/de belle(s) rencontre(s) : très élevée ! Qui d’autre est de la team je me prends pour Rihanna dans les mariages ? Lol !L’idée principale reste tout de même de s’amuser donc on sourit, on mange, on boit, on danse pour laisser de bons souvenirs aux mariés et à leurs parents à qui ce mariage a certainement couté un bras. Et si ce sont les mariés eux-même qui ont payé, alors on sourit, on mange, on boit et on danse avec encore plus d’énergie. Et quand vous vous ennuirez (parce que ce moment arrivera), rien de tel que faire semblant de chercher quelque dans votre minaudière/pochette pour vous donner un air. Et si par magie/chance le roudoudou que vous visez s’approche de vous, reflexe : on fouille son clutch et on relève la tête pour le regarder seulement quand il est à 40 cm de nous. On n’oublie pas le regard de Cercei Lannister mais cette fois-ci accompagné du sourire de Claire Huxtable. Je sais, je sais, ça a l’air aussi compliqué qu’un manuel pour monter un meuble Ikea mais c’est pas si dur.

Allez, je compte sur vous pour faire chavirer les coeurs de ces messieurs ou de votre chéri à qui vous pouvez appliquer la moitié de ce traitement s’il vous accompagne à un mariage à venir. Et surtout amusez-vous !

Combinaison et sac : 123 Paris

Chaussures/Shoes  : Christian Louboutin

Photos : Andreus Fox

J’ai besoin de vous.

Bonjour mes beautés,

ravie de vous retrouver après quelques jours passés à organiser les vacances de mes enfants. Baby number 1 est parti en stage pour plusieurs mois au Sénégal. Maman a bien pleuré à l’aéroport avant de rentrer préparer le départ de Baby number 2 qui lui est parti en vacances chez des amis dans le Vaucluse. Il me reste donc les deux loulous trop contents de jouer les grands et d’envahir mon lit « parce qu’on a trop peur Mamaaaaan… ». Je ne vous raconte pas les courbatures à mon réveil tellement ils dorment mal !

Ceci étant dit, je vais avoir besoin de vos avis éclairés (yes, yes !!!) car comme je vous l’ai annoncé en mars dernier, je travaille à l’écriture d’un livre. Le pb c’est que ce n’est pas un, mais trois livres qui me trottent en tête. Je vague donc de l’un à l’autre et cela n’est pas très productif parce que je me fatigue à force et surtout, j’avance moins vite que j’aurai voulu en courant trois lièvres à la fois. Je me suis donc dit que je pourrais vous demander votre avis tout simplement. Sans trop en dire, voici leurs grandes lignes :

– Le premier (sans ordre de préférence) parle de « ce que j’aurai voulu savoir sur les hommes » avant de tomber amoureuse, d’avoir le coeur brisé, d’avoir des enfants, de me marier etc. Bref, une sorte de guide d’utilisatrice bourrés de conseils inspirés de ma vie, de celle de femmes que j’ai connu, d’anecdotes de mes tantes, grands-tantes, amies etc qui, mis demain dans les mains de nos filles, soeurs, amies, collègues et même mères, leurs éviterait bien des déconvenues et surtout leurs dirait où mettre les pieds et où ne surtout pas. Le tout écrit avec humour, parfois de la tristesse, mais toujours en légèreté et avec beaucoup, beaucoup de la sagesse de nos mamans en Afrique.

– Le deuxième raconte les péripéties de 3 ou 4 amies (je ne me suis pas encore décidée) qui veulent absolument se marier (pour l’une), divorcer à tout prix (pour une autre), ne jamais se faire mettre la bague au doigt et gérer le plus d’hommes à la fois sans « se prendre la tête » (une autre encore). Des amies d’enfance très proches mais que tout oppose dans leurs visions du couple et l’histoire commencerait le jour du mariage de la 4e de la bande et s’enchainerait sur une série d’événements mettant en scène leurs ex, les actuels et futurs.

-Le troisième enfin est une bande dessinée inspirée des « triplés » et de « Akissi » que mes enfants adorent ! Elle raconterait en images les anecdotes les plus drôles de ma vie de maman avec mes 4 loulous et chacun de nous aurait donc son propre personnage. Il y aura donc la maman noire avec son immense afro dont la phrase culte est : « Hey, je ne suis pas ta copine hein ! » viendraient ensuite les enfants, des ados nonchalants au petit dernier oedipien pour finir avec la soeurette énergétique qui a toujours raison sur ses frères. Quel genre d’histoire je pourrais y raconter ? Tiens, par exemple celle du jour où Baby number 3 a décidé qu’il voulait changer de famille parce que je ne l’écoutais pas assez et qu’il allait quitter la maison à 5 ans. J’ai demandé à son frère de me donner les clés de la voiture pour que nous allions rendre ce enfant ingrat à la boutique des enfants et acheter un nouveau petit garçon plus gentil (ce qu’il s’est empressé de faire en se moquant de son frère avec des « Adieeeeeuuuuuu Nathan » appuyés) pendant que Paloma réfléchissait déjà à de nouveaux prénoms pour son nouveau frère en même temps qu’elle faisait la liste de ses jouets qui allaient devenir siens. Comment croyez-vous que Baby number 3 a réagi devant tout ce enthousiasme à le remplacer ? Il s’est accroché à la porte de la maison et à commencer à crier « Pardon Mamaaaaaaan, je ne veux pas partiiiiiir, je ne veux pas changer de famiiiiiiille !!! ». Je l’ai bien entendu laisser mariner dans son jus quelques secondes avant de lui faire promettre de ne plus jamais, jamais, jamais dire ce genre de choses sinon c’est la boutique des enfants direct ! Cruel, c’est vrai mais la leçon de l’histoire c’est qu’il ne faut jamais laisser les enfants nous menacer avec des « je veux aller habiter chez papa » ou d’autres sornettes de ce genre en pensant nous manipuler. Maman est de la vielle école et on n’apprend pas à un singe à faire la grimace. Et oui, avant que la police des mères ne s’active, je l’ai consolé comme il se doit en lui rappelant combien je l’aime et que même si parfois il a l’impression que je ne l’écoute pas parce que je fais autre chose, Maman écoute toujours son petit chat. Au passage, il m’a appris à arrêter autant que possible ce que je fais pour le regarder bien en face quand il me parle et le rassurer quand à l’importance de ce qu’il a à me dire (même si entre nous, c’est parfois des histoires de Pokemon sans risque de mort d’homme plus qu’autre chose ah ah !!!).

Voilà, j’espère avoir vos retours ici ou sur les réseaux sociaux. Lequel des aimeriez-vous lire le plus ? Lequel offririez-vous volontiers ? Si vous pouviez me donner vos impressions, vous m’aideriez énormément. D’avance merci pour vos retours.

Je vous laisse avec un look mi-maman aimante, mi-Cersei Lannister dans le regard (qui d’autre l’aime bien ici ??!!!). Tous les détails du look sont tout en bas du post comme toujours.

Top : 123 Paris

Chaussures/Shoes  : Christian Louboutin

Jupe/Skirt : Doukass Mode

Photos : Andreus Fox