Brown Girl

2

« Vous êtes de quelle origine Mademoiselle ? »

Combien de fois ai-je eu droit à cette question… Mon petit plaisir a toujours été de laisser les gens deviner et j’ai souvent eu droit à : martiniquaise, réunionnaise, guadeloupéenne ou plus globalement antillaise. Parfois, on me prends pour une brésilienne ou une dominicaine et quand enfin les esprits se tournent vers l’Afrique, je suis potentiellement malienne, sénégalaise, sao-toméene, angolaise, rwandaise, éthiopienne, somalienne mais jamais au grand jamais gabonaise. Et pourtant !

Je suis une gabonaise du grand nord, à la frontière avec le Cameroun. Ma ville natale adorée s’appelle Bitam (comme le doudou de ma fille) et mon village Mengang. Rien que d’en parler, j’ai le mal du pays, ou devrais-je dire du village. Je suis également originaire d’Oyem et de Lambaréné, la magnifique région des lacs du Gabon. Si je parle parfaitement le Fang de Bitam, je baragouine tout juste quelques mots en Galoa, langue parlée à Lambaréné. Sachant que le Gabon a plus de 40 langues et que la plupart de mes amis ne parlent que le français, je m’en sors déjà très bien en parlant parfaitement l’une des langues locales.

Il y a encore plus de mélanges sous ma peau mon père étant un pied-noir, ces français d’origine européenne installés en Afrique du nord jusqu’à l’époque de l’indépendance. En allant chercher plus loin, mes ancêtres s’avèrent ne pas être gaulois mais italiens. Par Toutatis !!

Mais si l’on pouvait voir le fond de mon coeur, on saurait que dans ma tendre enfance, je rêvais d’être une princesse arabe, dresseuse de serpents, vivant dans le désert quand je n’étais pas une danseuse indienne (oui, j’ai trop regardé de Bollywood movies). Si mon esprit s’évadait encore plus, j’étais tantôt une Geisha, tantôt Storm des X-Men et parfois une amazone redoutable au tir à l’arc.

Tant de lectures et de films ont fait naître en moi la certitude que j’étais toutes ces femmes aussi belles que différentes tant que je les portais dans mon coeur. La prochaine fois que l’on me demandera quelles sont mes origines, je répondrai la même chose : « Devinez ! » Mais si vous êtes passés par ce blog, vous avez déjà la réponse.

463121410

Perfecto : Gucci

Jupe  : Angèle Epouta

Escarpins / Shoes : Christian Louboutin

Coiffure (tissage) par / Hair by : Princesse (06 13 36 41 61)

Photos : Andreus Fox

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+Pin on PinterestEmail to someone
  • Marion Chatel-Chaix

    Bonjour Scheena,

    Je ne suis pas une grande addict des blogs modes, sur lesquel on voit défiler des looks souvent bien loin d’un possible quotidien.
    Mais je dois avouer que je reviens assez régulièrement sur le votre. J’adore la faculté qu’ont les « brown girls » à se métamorphoser avec un simple changement de style capillaire, du coup au long en un tour de tresses, du frisé au lisse en un passe passe de tissage ! Je vous envie ces possibilités, même si je sais qu’elles sont aussi dues à des cheveux parfois difficile à dompter 😉

    J’aime aussi votre style, et la faculté que vous avez à mixer les pièces de créateurs avec des éléments très ethniques qui vous vont à merveille.
    On voit revenir régulièrement vos belles pièces, mixées de façons variées, donc ce qui sous entend que ce sont vos vraies accessoires, que vous portez véritablement au quotidien, et pas seulement des cadeaux, ou autres, qui ne sont là que pour faire de belles photos !

    Bref. Vous êtes une très belle femme, super chic, et j’aimerai comme vous, arriver à m’affirmer autant dans mes choix vestimentaires, moins m’éparpiller dans les tendances et dans ma penderie….

    Bonne journée,
    M

    • Scheena

      Merci Marion pour ce beau message !